baleine

Une baleine à bosse dans l’East Alligator River © NTG/AFP Carol Palmer

Trois baleines à bosse, une espèce généralement en partance pour l’Antarctique à cette époque de l’année, se sont trompées de direction et égarées dans des rivières infestées de crocodiles du nord de l’Australie. Deux des cétacés, d’abord observés dans l’East Alligator River dans le parc national de Kakadu semblent être retournés en mer, selon le service des parcs australiens.

Mais les autorités surveillent au moins une troisième baleine qui a été vue samedi à 20 kilomètres en amont de la rivière, indique un responsable du Parc national de Kakudu : « L’explication la plus plausible est qu’elles redescendaient vers le sud et ont pris une mauvaise direction ».

illustration

Nord de l’Australie, l’East Alligator River dans le parc national de Kakadu

Si des baleines sont parfois observées au large de la côte du Territoire du Nord, cela semble être la première fois qu’une d’elles est vue dans les rivières tropicales de l’immense réserve naturelle classée sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, a-t-il souligné. Les autorités du parc ont mis en place une zone d’exclusion pour protéger les plaisanciers et les baleines, qui peuvent atteindre 16 mètres de long et peser 30 tonnes. « Nous ne voulons surtout pas d’une collision entre un bateau et une baleine dans des eaux infestées de crocodiles et où on n’a aucune visibilité dans l’eau », a expliqué le département des parcs nationaux. Les autorités craignent aussi que les bateaux ne poussent les cétacés à remonter encore plus la rivière.

Selon les responsables du Parc, les crocodiles ne sont pas un danger pour la baleines en raison de leur taille, « même un gros crocodile ne va pas s’approcher d’elles ». En revanche, si un cétacé se trouvait bloqué, il pourrait devenir une proie pour les crocodiles, et un sauvetage prendrait du temps dans ce territoire éloigné.