Vivre avec la drépanocytose Publié le

La thérapie génique, l'autre alternative pour guérir définitivement

A l’hôpital de jour de Necker, Arnaud, 26 ans, drépanocytaire, suit le protocole de thérapie génique du professeur Marina Cavazanna car, il n’a pas pu bénéficier d’une greffe de moelle osseuse, ses frères et sœurs n’étant pas compatibles. A l’Institut des maladies génétiques (IMAGINE) à Paris, relié à l’hôpital Necker, on expérimente ce nouveau traitement, une auto greffe des cellules génétiquement modifiées. Une alternative d’avenir pour des enfants et des adolescents sans fratrie ou avec une fratrie non compatible. Aujourd’hui, un jeune un antillais de 13 ans a été greffé par cette nouvelle méthode avec succès. Trois autres dont Arnaud devraient l’être dans les 2 ans à venir.

Un épisode de la série « La drépanocytose, une maladie du sang ».

drepanocytose

Réalisation : Matthieu Pradinaud

Production : BCI Communication, en partenariat avec Universcience, l'Inserm, ARS Guadeloupe, l'IRD et France Télévisions

Année de production : 2018

Durée : 3min03

Accessibilité : sous-titres français