Vivre avec les robots Diffusé le

Nao, le robot qui communique

Nao, petit robot humanoïde, sera-t-il le compagnon de nos vieux jours ? Doté de capacités cognitives, il permet aux chercheurs du monde entier d'expérimenter différentes applications. Ici, avec Laurence Devilliers, au Laboratoire d'informatique pour la mécanique et les sciences de l'ingénieur (CNRS - Université Paris-Sud Orsay), il apprend à reconnaître l'humeur de ses interlocuteurs et à s'adapter en conséquence. Ainsi, si vous êtes réservé, il sera directif... comme dans la vraie vie !

Un épisode de la série "Vivre avec les robots".

Réalisation : Elodie Fertil

Production : Gédéon Programmes, avec la participation d'Universcience

Année de production : 2013

Durée : 6min56

Nao, le robot qui communique

10 :37 :35 

LIVE Media :

« Let’s talk about robots now, artificial intelligence, a compagny in France creating a robot, a robot NAO, NAO, NAO, NAO, the NAO robot ! »

« Parlons maintenant de robots, d’intelligence artificielle. Une entreprise en France a crée un robot, le robot Nao, Nao, Nao, Nao, Nao le robot ! »

10 :37 :53

Aldebaran Robotic, une start-up française, a révolutionné la robotique en dotant un robot de capacités cognitives, en lui donnant le don de communiquer avec l’homme !

10 :38 :05 

Ce petit robot humanisé du nom de NAO fascine.

Déjà en essai dans certaines universités, hôpitaux ou entreprises, il serait le robot compagnon par excellence, un robot capable de s’adapter à chacun d’entre nous : un robot personnel.

10 :38 :29 

Laurence Devillers, chercheuse au CNRS réalise dans son laboratoire des tests sur NAO pour le rendre plus performant et plus apte à communiquer avec nous de manière personnelle et individuelle.

10 :38 :53 

Son objectif : lui donner la capacité de nous reconnaître mais surtout de comprendre nos émotions!

10 :39:00

LIVE Marie/Nao

Marie : « Nao, t’es extrêmement fort ! Je suis trop contente de toi. »

Nao : « J’ai reconnu une femme, c’est Marie. J’ai reconnu la satisfaction. »

10 :39 :09

Pour cela, elle a entraîné le petit robot sur des dizaines de voix différentes afin qu’il puisse repérer les variations de tonalité, de rythme, de musicalité entre les individus et déterminer l’émotion qu’ils expriment.

10 :39 :19

SONORE

Nao :

« ...l’ennui, tristesse. »

10 :39 :22

Aujourd’hui, NAO travaille avec Marie qui volontairement change constamment d’humeur.

10 :39 :28

LIVE Marie/Nao

Nao : « J’ai reconnu la colère»

Marie : « Bah, voilà, tu vois quand tu t’y mets, ça marche bien. »

Nao : « J’ai reconnu la satisfaction. »

Marie : « Ecoute, Nao, là c’est plutôt bien. C’est tranquille. »

Nao : « J’ai reconnu un état neutre. »

10 :39 :41

ITV Laurence Devillers

Chercheuse

LMSI-CNRS / Université Paris-Sud Orsay :

« Toutes ces expériences en fait on les monte pour des buts, là c’était le but d’assister des gens dans le besoin, des gens âgés ou des gens qui sont handicapés. Donc c’est plus intéressant d’avoir des machines qui vont comprendre l’urgence de quelque chose. Qui vont comprendre des aspects plus de détresse aussi pour appeler à l’aide ou pour essayer d’interagir au mieux avec la personne. »

10 :40 :04

LIVE Erreur ! Contact non défini./Nao

Marie : « Nao, si tu continues, ça va plus aller après. »

Nao : « J’ai reconnu la tristesse… »

10 :40 :15

SONORE

Nao :

« Tu as l’air assez sûr de toi, globalement assez satisfait, assez expansif et tu as l’air assez posé, j’adopte donc un comportement amical. »

10 :40 :25

De manière encore plus surprenante, Nao sera aussi capable de sentir dans quel état est son interlocuteur, déchiffrer sa personnalité et adapter son comportement.

10 :40 :36 

LIVE Marielle/Nao :

NAO : « Bonjour, Je suis sensible aux émotions que tu exprimes dans la voix. Grâce à elle, je peux déterminer progressivement ton profil émotionnel et adapter mon comportement. Plus tu me parleras, et plus le profil se stabilisera. »

Marielle : d’accord. Bah c’est une bonne nouvelle, ça Nao. »

NAO : « Tu as l’air assez sûr de toi, globalement assez satisfait, assez expansif et tu as l’air assez posé. J’adopte donc un comportement amical. »

10 :41 :03 

ITV Laurence Devillers

Chercheuse LMSI-CNRS

Université Paris-Sud Orsay :

« C’est regarder dans quel état est la personne et comment on doit lui parler. Donc, c’est à la fois sur une dominante émotionnelle et sur une dominante d’interaction : comment le robot, quelle stratégie il doit avoir pour que la personne s’engage plus, ait envie de parler. Et du coup, c’est d’imaginer des systèmes qui vont pouvoir non pas répondre de la même façon à tout le monde mais s’adapter à chaque personnalité et donc pouvoir mieux interagir et mieux répondre aux besoins de la personne. »

10 :41 :31 

LIVE NAO/Marielle :

NAO « Tu as l’air peu sûr de toi, globalement très insatisfait, très réservé et tu as l’air très posé. J’adopte donc un comportement directif.

Marielle : d’accord. »

10 :41 :42 :20

En situations réelles, Nao ne décrira pas à haute voix son analyse, il le fait bien sûr que pour l’exercice.

10 :41 :47 

SONORE

Nao

« Assez expansif. »

10 :41 :48 

Grâce à ces travaux, les hommes n’ont peut-être pas encore donné aux robots la capacité de ressentir eux-mêmes des émotions, mais désormais ils peuvent comprendre les nôtres et s’adapter à chacun d’entre nous.

10 :41 :59 

SONORE

« J’adopte donc un comportement empathique. »

10 :42 :02 

Une évolution qui risque fort bien de bouleverser drastiquement notre rapport aux machines.

10 :42 :10 

ITV Laurence Devillers

Chercheuse LMSI-CNRS

Université Paris-Sud Orsay :

« Plus on sera de personnes à réfléchir à cette façon d’intégrer les robots, de comprendre le bien être qu’on peut en tirer et d’éviter justement qu’on soit à défaut avec des machines encombrantes et inutiles ou voire pire et bien on doit le concevoir maintenant, avec des sociologues, avec des gens en science humaine et sociale plus largement. C’est un débat qui doit être mené en même temps que la création technologique est menée. »

10 :42 :40

Partager nos états d’âme avec des robots questionne.

Sommes-nous prêts à les côtoyer si intimement? Les robots personnels vont-ils limiter les relations que nous entretenons avec nos semblables ou apporteront-ils la solution à nos problèmes d’isolement? A l’aube de leur arrivée dans nos sociétés, le débat reste ouvert.

10 :43 :00  Générique de fin

Réalisation : Elodie Fertil

Production : Gédéon Programmes, avec la participation d'Universcience

Année de production : 2013

Durée : 6min56