Grandes installations

Inventaire non-exhaustif.

DR

CERN | Organisation européenne pour la recherche nucléaire (1954)

Mission : recherche fondamentale en physique des particules, pour étudier les constituants ultimes de la matière | Instruments : LHC (grand collisionneur de hadrons) ; AD (décélérateur d’antiprotons) ; CAST (télescope pour les axions solaires) ; ISOLDE (séparateur d’isotopes en ligne) | Statut : organisation intergouvernementale | 23 pays membres | Création : 1954

ESO | Observatoire européen austral (1962)

Mission : conception, construction et gestion des instruments et observatoires de l’ESO sur les 3 sites chiliens de La Silla, Chajnantor et Cerro Paranal | Instrumentation : télescopes et instruments associés, dont le télescope de 3,6 mètres porteur du spectrographe « chasseur d’exoplanètes » HARPS (à La Silla) ; ALMA, télescope le plus puissant pour observer l’Univers froid (Chajnantor) ; le Very Large Telescope (Cerro Paranal) et, en 2027, l’Extremely Large Telescope (Cerro Armazones) | Statut : organisation intergouvernementale | 16 pays européens + Chili (pays hôte) | Création : 1962

ILL | Institut Laue-Langevin (1967)

Mission : science et technologie de la diffraction des neutrons, à vocation de recherche fondamentale ou appliquée en physique de la matière, chimie et médecine | Instruments : réacteur produisant les faisceaux de neutrons les plus intenses au monde, alimentant 40 instruments de recherche | Statut : Institut de droit privé français - 3 pays membres (France, Allemagne, Royaume-Uni) et 11 pays partenaires | Création : 1967

ESRF | Installation européenne de rayonnement synchrotron (1967)

Mission : exploration de la matière et du vivant à l’échelle de l’atome | Instruments : accélérateur d’électrons produisant un rayonnement synchrotron de rayons X ultra-lumineux | Statut : société civile de droit français | 13 pays membres et 9 pays partenaires | Création : 1967

EMBL | Laboratoire européen de biologie moléculaire (1974)

Mission : comprendre les bases moléculaires du fonctionnement cellulaire | Instruments : équipements les plus pointus de microscopie, de cristallographie, d’imagerie cellulaire, de génie génétique ; bases de données et services bioinformatiques hautement spécialisés ; répartis sur 6 sites (Barcelone, Grenoble, Hambourg, Heidelberg, Hinxton, Rome) | Statut : organisation intergouvernementale – 27 pays membres · Création : 1974

ECMWF | Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (1975)

Mission : développement de méthodes numériques pour la prévision météorologique à moyen terme ; élaboration de prévisions sur l’Europe ; mise en œuvre des services « Atmosphère » et « Changement climatique » du programme européen Copernicus (Bonn) | Instruments : supercalculateurs et data center pour le traitement des données satellitaires et la recherche en modélisation météo (Bologne) | Statut : organisation intergouvernementale | 23 pays membres et 11 pays partenaires | Création : 1975

EGO | Observatoire gravitationnel européen (2000)

Mission : promotion de la recherche dans le domaine de la gravitation ; gestion de l’interféromètre Advanced Virgo et des infrastructures associées | Instrumentation : détecteur interférométrique d’ondes gravitationnelles Advanced Virgo | Statut : consortium franco-italien de droit italien – 3 pays membres (France, Italie, et depuis 2021, Pays-Bas) | Création : 2000

ECRIN | Infrastructure européenne de recherche scientifique (2014)

Mission : promouvoir et faciliter la conception et la réalisation d’essais cliniques multinationaux indépendants en Europe | Instruments : outils de support réglementaire, de recherche de fonds, de méthodologie, d’assurance qualité, ou encore, d’évaluation du risque dans un contexte multinational | Statut : consortium européen | Pays coordinateur : France | Pays impliqués : 12 | Entrée en fonction : 2014

BBMRI | Infrastructure de recherche consacrée aux biobanques et aux ressources moléculaires (2014)

Mission : faciliter l’accès aux échantillons biologiques humains pour renforcer la recherche biomédicale, en particulier sur les pathologies multifactorielles | Instrumentation : répertoire des centres européens de ressources biologiques et de leurs collections d’échantillons ; guidelines méthodologiques, éthiques et légales de bonne gestion des biobanques ; portail d’accès aux échantillons et aux données cliniques correspondantes | Statut : consortium européen | Pays coordinateur : Autriche | Pays impliqués : 17+3 pays observateurs | Entrée en fonction : 2014

Satellites Sentinel (2014)

Mission : alimenter en continu Copernicus, le programme européen d’observation et de surveillance de la Terre (sol, océans, atmosphère), en images radars et optiques, données altimétriques et données de composition de l’atmosphère Instrumentation : 6 satellites déjà lancés ; d’autres lancements prévus d’ici 2030 | Organismes responsables : Agence spatiale européenne (ESA) et EUMETSAT | Premier lancement : Sentinel 1-A, le 3 avril 2014, par un lanceur Soyouz depuis le Centre spatial guyanais

ICOS | Système intégré d’observation du carbone (2019)

Mission : comprendre le fonctionnement des écosystèmes et leur dynamique, en réponse aux changements globaux et en fonction de modes de gestion contrastés | Instruments : plateformes expérimentales d’étude des écosystèmes en conditions contrôlées (écotrons), semi-contrôlées (mésocosmes) ou de plein air ; plateformes analytiques et de modélisation | Statut : consortium européen | Pays coordinateur : France | Pays impliqués : 6 | Entrée en fonction : 2019

AnaEE | Analyse et expérimentation sur les écosystèmes (2019)

Mission : comprendre le fonctionnement des écosystèmes et leur dynamique, en réponse aux changements globaux et en fonction de modes de gestion contrastés | Instruments : plateformes expérimentales d’étude des écosystèmes en conditions contrôlées (écotrons), semi-contrôlées (mésocosmes) ou de plein air ; plateformes analytiques et de modélisation | Statut : consortium européen | Pays coordinateur : France | Pays impliqués : 6 | Entrée en fonction : 2019

EHRI | Infrastructure de recherche européenne sur l’Holocauste (2025)

Mission : promouvoir et faciliter la recherche sur l’Holocauste, en particulier en numérisant et en connectant toutes les archives disponibles | Instruments : base de données accessible via le portail EHRI | Statut : consortium européen | Pays coordinateur : Pays-Bas | Pays impliqués : 27
| Pleinement opérationnel : janvier 2025, pour le 80e anniversaire de la libération d’Auschwitz

E-RIHS | Infrastructure de recherche européenne pour les sciences du patrimoine (2025)

Mission : développer et coordonner la recherche sur les matériaux du patrimoine culturel et naturel, en favorisant l’accès aux données et aux équipements de pointe | Instrumentation : 4 plateformes numériques nommées Archlab (archives documentaires) ; Digilab (accès et traitements des données) ; Fixlab (accès aux gros équipements fixes) ; Molab (accès à divers équipements mobiles) | Statut : consortium européen | Pays coordinateur : Italie | Pays impliqués : 15 | Entrée en fonction : 2025

ESS | Source de spallation européenne (2025)

Mission : utilisation de faisceaux de neutrons très intenses produits par spallation pour étudier la structure atomique de la matière | Instrumentation : accélérateur linéaire de 600 mètres projetant des protons sur une cible en tungstène émettrice de neutrons, guidés en faisceaux vers 22 instruments de recherche | Statut : consortium européen | Pays coordinateurs : Suède et Danemark | Pays impliqués : 13 | Pleinement opérationnel : 2025

KM3NeT | KiloMètre Cube Neutrino Télescope (2026)

Mission : identification des sources de neutrinos cosmiques de haute énergie et étude des propriétés des neutrinos | Instruments : détecteur ORCA, situé à 40 km au sud de Toulon par 2450 mètres de fond ; détecteur ARCA, situé à 100 km au large de la pointe sud-est de la Sicile par 3400 m de fond | Statut : non encore défini | Pays coordinateur : Pays-Bas | Pays impliqués : 9 états membres + Australie, Chine, Russie, Afrique du Sud, Maroc, Géorgie | Entrée en fonction : 2026

MYRRHA | Réacteur de recherche multifonctionnel hybride pour applications de hautes technologies (2027)

Mission : production de radio-isotopes médicaux ; étude du processus de transmutation de déchets radioactifs à longue durée de vie | Instrumentation : accélérateur de protons ; réacteur nucléaire sous-critique piloté par cet accélérateur | Statut : association internationale sans but lucratif de droit belge | Entrée en fonction : 2027 (accélérateur de protons) ; 2036 (réacteur)

ITER | Réacteur thermonucléaire expérimental international (2035)

Mission : démontrer la faisabilité scientifique et technique de la fusion nucléaire comme source d’énergie à grande échelle | Instrumentation : réacteur nucléaire civil de recherche à fusion thermonucléaire de type tokamak, en cours de construction | Statut : organisation intergouvernementale – 7 membres (Union européenne, États-Unis, Russie, Inde, Japon, Corée du Sud, Chine) | Entrée en fonction : premier plasma en décembre 2025, campagnes expérimentales à pleine puissance à partir de 2035

Flotte océanographique

Mission : programmes de recherche en biologie, écologie, halieutique, chimie des océans, géologie, sismologie, paléoclimatologie, interactions océan-atmosphère…

© Universcience 2022

Stations polaires

En Arctique

L’étude des écosystèmes arctiques, ainsi que les études de chimie et de physique de l’atmosphère et de météorologie, sont au cœur des travaux menés dans les stations de recherche arctique. Il en existe plusieurs au Groenland, gérées, comme la base Zackenberg, par le Danemark. Plus près de l’Europe continentale, le Svalbard norvégien héberge quant à lui plusieurs bases gérées par d’autres pays, dont la base franco-allemande AWIPEV, à Ny-Ålesund.

En Antarctique

Selon leur localisation, les stations de recherche en Antarctique (ici, celles gérées par un pays européen) sont utilisées pour des travaux de biologie, écologie, physiologie, glaciologie, climatologie, chimie de l’atmosphère, géomagnétisme ou astronomie. Certaines ne sont occupées que durant l’été austral mais d’autres, dont la station franco-italienne Concordia, la base française Dumont d’Urville ou la station allemande Neumayer III, sont occupées toute l’année.

© Universcience 2022

Espace

Dans la nuit du 13 au 14 mars 1986, lors de la toute première mission européenne vers l’espace lointain, la sonde Giotto de l’ESA survolait la comète de Halley. Trente-six ans plus tard, sondes, satellites et télescopes spatiaux permettent d’aller toujours plus loin dans la connaissance de l’Univers.

© Universcience 2022

Moyens alloués à la recherche

Moyens humains

© Universcience 2022

Moyens financiers

© Universcience 2022

Performances scientifiques

© Universcience 2022

Horizon Europe 2021-2027

Comme ses prédécesseurs, le 9e Programme-cadre de recherche et développement de l’Union européenne, Horizon Europe, est ouvert aux pays membres de l’UE, mais aussi à des pays non-membres, acceptés comme « pays associés » ou « pays tiers non-associés », après négociations. 

Le statut de pays associé permet aux États concernés de participer à Horizon Europe sous les mêmes conditions que les pays membres, sauf limitations spécifiques concernant certains programmes. Le statut de pays tiers non-associé permet de participer à la plupart des programmes d’Horizon Europe, mais sans recevoir de financement de l’Union européenne (sauf pour certains pays à faibles revenus ou à revenus intermédiaires).