English content

Un magazine vidéo augmenté

Le blob propose une nouvelle vidéo à la une chaque jour, avec un fil d’actualité scientifique quotidien et des enquêtes mensuelles sur les grands enjeux contemporains, mêlant donc sujets de fond et actualité « chaude ».

Audiovisuel et information scientifiques

Fondée sur une ligne éditoriale inédite, la programmation de ce magazine repose sur trois axes : information, vulgarisation, création. Les productions originales du blob et les coproductions avec ses partenaires – en particulier les acteurs de l’audiovisuel public – se retrouvent dans une grille de programmation sous différents formats :

  • Séries de films courts
  • Interviews d’actualité
  • Reportages dans les laboratoires et les hauts lieux de science
  • Cartes blanches aux youtubeurs
  • News en images
  • Émissions de débats
  • Documentaires
  • Conférences filmées
  • Courts-métrages

S’adressant à tous, mais prioritairement aux amateurs d’informations scientifiques et aux amoureux de l’audiovisuel scientifique, le blob, l’extra-média couvre l’actualité du monde de la recherche. Les découvertes, innovations, enjeux et controverses sont au cœur de la programmation du blob à travers un large panel de thématiques :

  • Archéologie & Paléontologie
  • Astronomie & Espace
  • Histoire des sciences
  • Santé
  • Société
  • Technologie
  • Terre
  • Sciences fondamentales
  • Art & science

Des rendez-vous thématiques quotidiens

La grille de programmation vidéo du blob suit un principe de renouvellement quotidien selon sept axes éditoriaux :

Lundi – On décode
Des interviews d’actualité, des débats et la série « Data science vs fake ».

Mardi – Rendez-vous sur le terrain 
Des reportages, le meilleur des documentaires projetés dans les festivals, et des films autour des métiers de science.

Mercredi – Apprendre, c’est pas triste ! 
Des youtubeurs qui délivrent de véritables leçons de science avec impertinence et talent, des conférences filmées, des scientifiques « au tableau » et des incursions inattendues dans les coulisses des musées de science.

Jeudi – Vive l’observation ! 
Avec la série d’animation Ciel ! pour repérer les principaux rendez-vous à ne pas manquer avec les astres à l’aide d’une simple paire de jumelles ou même à l’œil nu ; la série Fossiles & co (en cours de production), et des séries de films sur la biodiversité terrestre et marine.

Vendredi – Quand les chercheurs trouvent 
Les news en images avec les principales informations de la semaine provenant des publications des chercheurs dans les grandes revues scientifiques.

Samedi – Sorties savantes 
Des reportages et des séries où la culture scientifique et technique peut s’immiscer dans la visite d’expositions, la découverte de films ou de jeux vidéo, la lecture de livres ou l’exploration de lieux porteurs d’histoire de science et de technologie.

Dimanche – Inclassables
Des séries de films courts particulièrement innovantes dans l’écriture, pouvant faire appel à la fiction ou à l’esthétisme des images de science. Le rendez-vous de la création audiovisuelle scientifique ouvert également à la dimension art & science et aux expérimentations VR 360.

Un nom étrange : le blob ?

Le blob est le nom donné à Physarum polycephalum, en référence au film de science-fiction éponyme de 1958 avec Steve Mac Queen : un être unicellulaire, primitif, vieux de 500 millions d’années, qui ressemble à des « œufs brouillés ou une vieille omelette », dixit Audrey Dussutour, la chercheuse du CNRS qui a popularisé cette espèce hors normes et qui ne ressemble à rien de ce que l’on connaît dans le monde du vivant. 

Ni animal, ni végétal, ni champignon, c’est un organisme mobile et quasi immortel : une bizarrerie de la nature qui défie les catégories habituelles et arbore une superbe couleur jaune vif. Et c’est un être précieux, car il mange les bactéries et les recycle en nutriments pour les plantes et les champignons.

Fait exceptionnel, cet ovni de l’évolution sans neurone ni cerveau est doué d’une capacité d’apprentissage, et il transmet ce qu’il a appris à ses congénères !

Bref, une espèce à part pour un média à part… Vive le blob, l’extra-média !