Découvrez les 2058 actus du blob
image légendée

Vaccination d’un Israélien dans un centre médical de Haifa, le 11 janvier 2021 © AFP Jack Guez

Plus de 40 millions de doses de vaccins contre la Covid-19 ont été administrées dans le monde, dans une course à l’immunisation aujourd’hui menée par Israël, selon un décompte de l’AFP.

Israël en tête

À ce jour, au moins 60 pays ou territoires, qui regroupent 61 % de la population mondiale, ont lancé leur campagne de vaccination. Mais onze pays concentrent 90 % des doses injectées. 

Lundi à 10 h 30 GMT, au moins 40 062 825 doses avaient été été administrées, selon des données compilées par l’AFP à partir de sources officielles. Ce chiffre est sans doute sous-estimé car de grands pays comme la Chine, les États-Unis et la Russie n’ont pas actualisé leurs données ces derniers jours.

Israël est, de loin, le pays le plus en avance en proportion de sa population : 2,43 millions de doses ont été administrées à 2,12 millions de personnes (24,5 % de la population). Quelque 3,6 % des Israéliens ont déjà reçu les deux doses nécessaires pour une protection optimale.

5 millions dans l’UE

En volume, les États-Unis font la course en tête, avec 12,28 millions de doses administrées à 10,60 millions de personnes (3,2 % de la population), devant la Chine (plus de 10 millions de doses). 

En Europe, le Royaume-Uni a pris de l’avance en commençant à vacciner dès début décembre. Le pays a administré 4,31 millions de doses à 3,86 millions de personnes (5,7 %). Derrière figurent deux pays de l’Union européenne : l’Italie (1,15 million) et l’Allemagne (1,05 million). Les pays de l’Union ont injecté plus de 5 millions de doses à environ 1,2 % des habitants de l’UE. En proportion de sa population, c’est le Danemark (2,9 %) qui domine les 27.

En France, 422 127 doses ont été administrées à 0,6 % de la population.

Sept vaccins en circulation

Sept vaccins sont actuellement en circulation dans le monde. Tous nécessitent deux doses pour être pleinement efficaces. Ceux développés par Pfizer-BioNTech (américano-allemand) et Moderna (américain) sont dominants en Amérique du Nord, en Europe, en Israël et dans les pays du Golfe.

Le vaccin d’AstraZeneca-Oxford (britannique) a quant à lui la part belle au Royaume-Uni et en Inde. Ce dernier pays utilise aussi un vaccin développé localement par Bharat Biotech.

Le vaccin Spoutnik V du centre russe Gamaleya est injecté en Russie, mais également en Argentine, au Bélarus et en Serbie. Quant aux vaccins chinois, outre en Chine, celui de Sinopharm est administré aux Émirats arabes unis, au Bahreïn, aux Seychelles et en Jordanie, celui de Sinovac l’est en Indonésie, au Brésil et en Turquie.