Grand et petite Publié le

Une question d'écologie

Cet épisode de la série « Grand et petite » étudie les différences de taille chez nos amis les bêtes...

Réalisation : Véronique Kleiner

Production : Point du Jour, PICTA productions, CNRS IMages, CNDP, avec la participation d'Universcience

Année de production : 2013

Durée : 3min57

Accessibilité : sous-titres français

Une question d'écologie

Chez certains vers de terre, le mâle est tellement petit qu’il vit dans la femelle, nourri, logé, en échange de la distribution de son sperme

L’araignée femelle bien plus grosse que le mâle n’hésitera pas à lui couper la tête après l’accouplement pour améliorer son ordinaire

L’escargot lui est à la fois mâle et femelle et résout ainsi à sa manière ce problème d’égalité des sexes.
Le crabe mâle est parfois plus grand, plus fin, que la femelle mais difficile de vérifier sans se faire pincer

Chez les poissons, la femelle est bien souvent plus grande, au point que certains mâles ont été pris pour des parasites des femelles

Cette lézarde est plus grande que son mâle. Les serpents  eux grandissent toute leur vie sauf au moment de la reproduction, ou la femelle fait une pause le temps de faire ses œufs.

Le mâle rainette est lui plus petit, ce qui est aussi plus pratique pour faire le sac à dos.
Bien malin qui pourra dire qui est plus grand d’une tortue mâle et d’une femelle. D’autant plus que cela peut changer d’une région à une autre !

Chez les oiseaux, la situation est plus simple. Dans la grande majorité des cas, mâles et femelles font la même taille, car ce sont  des espèces qui s’occupent de leurs petits. Car la taille respective des mâles et des femelles  d’une espèce nous renseigne en fait sur la structure de sa société.

Dans les espèces qui vivent en couple, mâles et femelles sont en général de même taille. Et les espèces vivent en couple, en général quand il faut s’occuper des petits. C’est le cas des oiseaux.

Mâles et femelles s’investissent autant dans le rôle parental. Ils forment des couples stables. Et ils font la même taille.

Dans notre famille, les mammifères, les différences de taille sont aussi les signes lisibles des modes d’appariement. Si les femelles se regroupent entre elles pour se nourrir et surtout nourrir les petits, les mâles vont se trouver en situation  de concurrence entre eux, ils vont se battre et le plus grand sera certainement celui qui l’emportera. C’est lui qui pourra s’accoupler en priorité, assurant ainsi de génération en génération la prédominance des plus grands.

Quand les femelles sont dispersées sur un territoire et cherchent seules leur nourriture , il n’y a pas de différence de taille. En effet les mâles n’ont pas besoin de se battre entre eux . La femelle peut aussi être plus grande, comme chez les hyènes

Notre famille les primates n’échappe pas à cette règle. Les soins aux petits ont favorisé les regroupements de femelles et ainsi mis les mâles en concurrence.

Alors pour l’homme et la femme, à votre avis qu’est ce qui explique notre différence de taille ? Sommes plus proches des oiseaux fidèles ou des cerfs volages ? Dans ce domaine, les préjugés vont bon train !

Réalisation : Véronique Kleiner

Production : Point du Jour, PICTA productions, CNRS IMages, CNDP, avec la participation d'Universcience

Année de production : 2013

Durée : 3min57

Accessibilité : sous-titres français