Le monde de l'autisme Dernière diffusion le

Autiste à l'école

Un épisode du webdocumentaire "Le monde de l'autisme".

Réalisation : Valeria Lumbroso

Production : Universcience, Flair Production, Arapi

Année de production : 2014

Durée : 3min45

Accessibilité : sous-titres français

Autiste à l'école

Josef Schovanec, philosophe et écrivain.
-Il y a, chez un certain nombre d'enfants autistes, cette connaissance extraordinaire de beaucoup de choses, mais la difficulté à les formuler de manière socialement attendue.
Vous pouvez être un grand spécialiste de je-ne-sais quel personnage historique, Adenauer, par exemple, mais si vous procédez à la manière autiste, si vous connaissez toutes les dates de décès, tous les petits détails, ce ne sera pas un discours qui plaira ni à vos camarades ni aux profs.
Ce n'est pas un discours grâce auquel vous vous ferez des amis.
Il y a aussi 1 001 trucs et astuces que les profs doivent connaître, comme ne pas mettre l'enfant autiste tout au fond de la classe quand il a un problème d'audition.
Les enfants autistes ne sont pas plus sourds que la moyenne, mais il y a un problème très fréquent de savoir distinguer la parole du bruit de fond.
Les moments les plus difficiles de la journée, c'est la récré et la cantine.
Si vous savez gérer ça, c'est le nirvana.
Quels sont les problèmes en récré ?
D'une part, l'enfant autiste se fait souvent tabasser.
L'enfant autiste est souvent un peu maladroit.
La motricité fine n'est pas le point fort de la plupart des gens autistes, donc, les jeux de ballon.
Or, quand vous ne savez pas jouer au ballon, on vous prend parfois pour le dernier des imbéciles.
Savoir discuter de sujets à la mode, c'est extrêmement compliqué.
Si vous êtes passionné par le système digestif du tricératops, est-ce que vous pourrez raconter ça à vos camarades de classe ?
Qu'est-ce qui arrivera ?
Vous pouvez savoir calculer des intégrales triples, ne pas savoir faire vos lacets et ne pas connaître la dernière blague Pokémon ou le dernier truc qui circule sur les réseaux sociaux.
Non seulement nous, quand on est adultes, on a un vernis de courtoisie, je dirais, mais les enfants peuvent être très directs : bim !
Une fois que vous êtes désigné comme le bouc émissaire, le punching-ball ou que sais-je, ne serait-ce qu'à cause de ça, ça va s'auto-entretenir.
Parce que certains enfants comprendront très vite que l'enfant autiste ne sait pas se défendre et ils en profiteront.
Si vous faites un jour une gaffe sociale, et les enfants autistes en font tout le temps, vous serez exclu simplement de par le souvenir de cette gaffe.
Si, un jour, vous dites "Bonjour, monsieur" à votre voisin de table qui a 7 ans, les enfants n'oublieront pas.
Vous voyez ?
D'où les changements d'établissement répétés chez beaucoup d'enfants autistes, mais ça n'apporte qu'une solution très transitoire.
L'idéal serait plutôt, par exemple, que le jour de la rentrée, quelqu'un lise une petite lettre, ça peut être l'enfant lui-même.
Par exemple : "J'ai des centres d'intérêt différents, mais je suis sympa quand même.
Je ne mange pas forcément la même chose que vous..."
On peut imaginer ça.
Et lorsqu'il y a une situation un peu délicate, des adultes interviennent pour rétablir un certain nombre de petites choses.
Les adultes doivent aussi savoir que si l'enfant autiste est accusé de tout et n'importe quoi, ça peut être une fausse accusation.
Je pense vraiment qu'une école qui sait accueillir des gens autistes sait accueillir tous les enfants.

Réalisation : Valeria Lumbroso

Production : Universcience, Flair Production, Arapi

Année de production : 2014

Durée : 3min45

Accessibilité : sous-titres français