La Nuit du Vivant : voyage au coeur de la pourriture Diffusé le

Putréfaction sous contrôle : les levures

Les levures sont des champignons microscopiques unicellulaires qui se reproduisent rapidement. La levure de boulanger sert de modèle aux chercheurs pour comprendre notamment les processus de développement du cancer.

Un épisode de la série "La Nuit du Vivant : voyage au coeur de la pourriture".

Réalisation : Geneviève Anhoury

Production : Ex Nihilo, CNRS Images, en association avec Universcience

Année de production : 2014

Durée : 3min09

Accessibilité : sous-titres français

Putréfaction sous contrôle : les levures

le lion qui ronge un tigre et la girafe une herbe

ne peuvent refuser d’être les descendants

de la cellule unique édentée et imberbe

Raymond Queneau

La levure n'est pas qu'une chose qui sert à faire lever le pain ou les brioches. La levure, ou plutôt, LES levures, sont des champignons microscopiques unicellulaires qu’on trouve dans la pourriture.

Oui, des champignons. Mais pas comme les girolles ou même les moisissures.

D'ailleurs, une colonie de levures n’a pas du tout le même aspect qu’une colonie de champignons. Ronde, visqueuse, muqueuse, lisse, et très brillante, elle ressemble davantage à une colonie de bactéries.

Enfin, comme souvent, il y a des exceptions : certaines espèces de levures prennent la forme filamenteuse des moisissures. Et ça nous déstabilise, évidemment !

En tous cas, de nombreux chercheurs travaillent sur les levures. Sur la levure de boulanger notamment. Mais pas pour en savoir plus sur le pain. Pour en savoir plus sur nous, les êtres humains. Pour comprendre les mécanismes de nos cellules, le processus de développement du cancer par exemple, la levure de boulanger est un très bon modèle.

Parce que, contre toute attente, on a un gros point commun avec la levure de boulanger : chaque cellule ressemble aux nôtres, elle possède un noyau. elles se reproduisent rapidement et sont faciles à utiliser. D'ailleurs, quand on a voulu en savoir plus sur l'ADN de l’homme, c'est le génome de la levure de boulanger qu'on a commencé par séquencer, avant de s'attaquer au nôtre.

Tout ça pourquoi ? Parce que nous avons tous une origine commune. Sur notre arbre généalogique se trouvent tous les êtres vivants qui existent dans le monde. Les caméléons, comme les microbes. Et c'est grâce aux interactions avec tous ces organismes que nous vivons.

En gros, si on veut rester vivant, on a besoin d’un échange permanent avec l’environnement, même si cet environnement a parfois la forme d'un petit cube de levure.

Réalisation : Geneviève Anhoury

Production : Ex Nihilo, CNRS Images, en association avec Universcience

Année de production : 2014

Durée : 3min09

Accessibilité : sous-titres français