Contrôle de la température à l'entrée d'un restaurant, le 1er juillet 2020 à Mexico © AFP ALFREDO ESTRELLA

Contrôle de la température à l'entrée d'un restaurant, le 1er juillet 2020 à Mexico © AFP ALFREDO ESTRELLA

Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Plus de 517 000 morts

La pandémie a fait au moins 517 416 morts dans le monde, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 19 h GMT. Les États-Unis en totalisent 128 421. Suivent le Brésil (60 632 morts), le Royaume-Uni (43 906), l’Italie (34 818) et la France (29 875). Près de 10 770 000 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires.

États-Unis : nouveau record de contaminations

Au moins 53 069 nouvelles infections au coronavirus ont été recensées aux États-Unis en 24 heures, selon le comptage jeudi à 20 h 30 locales de l’université Johns Hopkins, un niveau record depuis le début de la pandémie, à la veille du long week-end de la fête nationale américaine. Cela porte à plus de 2,7 millions le nombre total de cas détectés dans le pays. Le niveau des cas nouvellement détectés aux États-Unis est plus élevé qu’à aucun moment depuis l’apparition du Sars-Cov-2, et les hospitalisations augmentent dans plusieurs foyers comme Houston (Texas) et Phoenix (Arizona). Le gouverneur républicain du Texas a annoncé jeudi rendre le port du masque obligatoire dans les lieux publics de son grand État du Sud américain.

Royaume-Uni : début d’une levée des mesures de quarantaine

Le gouvernement britannique a révélé vendredi les premières exemptions au régime de quarantaine mis en œuvre pour lutter contre l’épidémie de coronavirus, qui concernent les arrivées en provenance d’Allemagne, France, Espagne ou Italie à compter du 10 juillet.

Covid 19 : bilan mondial © AFP Valentine GRAVELEAU

Covid 19 : bilan mondial © AFP Valentine GRAVELEAU

Mais, au risque de la confusion, il a également décidé que ces exemptions ne concerneraient que les arrivées en Angleterre et que des quatorzaines seraient toujours obligatoires pour toute personne arrivant en Écosse, Pays de Galles ou Irlande du Nord, sous peine d’amende.

Faillites en Amérique latine

Le Pérou a passé jeudi le cap des 10 000 morts des suites du Covid-19, a annoncé le ministère de la Santé, la semaine même où le pays entame un déconfinement progressif de certaines régions, dont la capitale Lima.

Le Guatemala a dépassé de son côté jeudi les 20 000 cas de coronavirus, avec un millier de personnes contaminées au cours des dernières 24 heures.

Un patient atteint par le coronavirus dans l'unité de soins intensifs de l'hôpital Alberto Sabogal Sologuren, le 2 juillet 2020 à Lima, au Pérou © AFP ERNESTO BENAVIDES

Un patient atteint par le coronavirus dans l'unité de soins intensifs de l'hôpital Alberto Sabogal Sologuren, le 2 juillet 2020 à Lima, au Pérou © AFP ERNESTO BENAVIDES

La crise générée par la pandémie devrait entraîner la fermeture de plus de 2,7 millions d’entreprises et la perte de 8,5 millions d’emplois en Amérique latine, a prévenu jeudi la Cepal, la commission économique de l’ONU pour la région. 

Le coronavirus actuel est plus contagieux (étude)

La variante du SARS-CoV-2 qui domine aujourd’hui dans le monde infecte plus facilement les cellules que celle qui est apparue à l’origine en Chine, ce qui la rend probablement plus contagieuse entre humains bien que cela reste à confirmer, selon une étude publiée jeudi dans la revue Cell.

Une image obtenue par microscope électronique du SARS-CoV-2 par les Instituts nationaux de santé (NIG) américain © National Institutes of Health/AFP/Archives Handout

Une image obtenue par microscope électronique du SARS-CoV-2 par les Instituts nationaux de santé (NIG) américain © National Institutes of Health/AFP/Archives Handout

Après sa sortie de Chine et son arrivée en Europe, une variante du nouveau coronavirus, qui mute en permanence comme tout virus, est devenue dominante, et c’est cette version européenne qui s’est ensuite installée aux États-Unis.

Le Portugal renationalise la TAP

Le gouvernement portugais a annoncé jeudi la renationalisation de la compagnie aérienne TAP en montant à 72,5 % du capital pour éviter qu’elle ne succombe à la crise provoquée par la pandémie de coronavirus.

Des avions de la TAP à l'aéroport de Lisbonne, le 9 avril 2020 au Portugal © AFP/Archives PATRICIA DE MELO MOREIRA

Des avions de la TAP à l'aéroport de Lisbonne, le 9 avril 2020 au Portugal © AFP/Archives PATRICIA DE MELO MOREIRA

Le gouvernement investira 55 millions d’euros pour augmenter sa part dans le capital de la TAP de 50 % à 72,5 %, a annoncé en conférence de presse le ministre des Finances Joao Leao, cité par la chaîne de télévision TSF sur son site internet.

États-Unis : l’emploi rebondit

Donald Trump a salué les chiffres « spectaculaires » de l’emploi enregistrés en juin aux États-Unis tout en passant sous silence la résurgence de la pandémie qui pourrait pourtant compromettre la reprise économique. L’économie américaine a créé 4,8 millions d’emplois le mois dernier, un record historique pour un seul mois, et le taux de chômage est tombé à 11,1 % après 13,3 % en mai.

Rio poursuit son déconfinement

Après trois mois de paralysie, bars et restaurants rouvrent à Rio, « un retour à la normale » graduel jugé prématuré par les experts. Les salles de sport, salons de beauté et de tatouages sont également autorisés à rouvrir dans la « Ville merveilleuse » de 6,7 millions d’habitants, en prenant toutefois de strictes précautions.

Baby boom en Indonésie

Une femme enceinte passe une échographie à l'hôpital Tambah, le 25 juin 2020 à Jakarta, en Indonésie © AFP ADEK BERRY

Une femme enceinte passe une échographie à l'hôpital Tambah, le 25 juin 2020 à Jakarta, en Indonésie © AFP ADEK BERRY

L’agence de planning familial d’Indonésie – qui compte la quatrième plus grande population au monde – s’attend à 400 000 naissances additionnelles du fait des mesures de confinement qui ont restreint l’accès à la contraception.