image légendée

Vue aérienne du site d’Oust-Tartas où ont été découvertes des tombes de l’Âge du bronze © Institut d’archéologie et d’ethnographie/The Siberian Times

L’Âge du bronze est mal connu en Asie. Deux tombes exceptionnelles, découvertes en Sibérie en 2018, éclairent toutefois certains aspects de la culture odinovo, tout en soulevant de nouvelles questions.

Ces deux tombes ont été découvertes sur le site d’Oust-Tartas, dans une zone marécageuse de la région de Novossibirsk, et seraient âgée de 4 500 ans environ.

Dans la première tombe, les chercheurs ont trouvé le squelette d’un adulte accompagné d’une grande quantité de becs de grands oiseaux, grues ou hérons. L’orientation de ces vestiges semble montrer que les becs étaient cousus ou fixés sur un vêtement ou utilisés dans un collier.

Image légendée

La tombe dite de l’homme-oiseau, vieille de près de 40 siècles © Institut d’archéologie et d’etnographie/The Siberian Times

Une seconde tombe, à quelques mètres de là, a révélé un matériel encore plus riche. On y a trouvé des pierres polies en forme de croissants, ainsi qu’une pièce étrange composée de deux demi-sphères et de lames de bronze. L’ensemble évoque une paire de lunettes sans verres.

Les scientifiques de l’institut d’archéologie de Novossibirsk estiment qu’il pourrait s’agir de tombes de chamanes. Elles offriraient ainsi une ouverture sur le monde spirituel des populations anciennes de ces régions.