Découvrez les 2008 actus du blob
image légendée

Le Premier ministre britannique Boris Johnson lors d’une visite au laboratoire Valneva, sur son site de Livingston en Ecosse, le 28 janvier 2021 © Pool/AFP/Archives Wattie Cheung

Le gouvernement britannique a exercé une option visant la fourniture en 2022 de 40 millions de doses supplémentaires du candidat-vaccin de Valneva contre la Covid-19, portant à 100 millions le nombre total de doses commandées auprès du laboratoire franco-autrichien, selon un communiqué publié lundi. 

La biotech franco-autrichienne et le Royaume-Uni avaient signé en septembre un partenariat portant sur un potentiel de 190 millions de doses, pour une valeur maximale de 1,4 milliard d’euros. « Le gouvernement britannique conserve par ailleurs des options pour 90 millions de doses supplémentaires livrables entre 2023 et 2025 », a ainsi relevé Valneva.

Dans un communiqué séparé, le gouvernement britannique a signalé que ce dernier accord portait à 407 millions le nombre de doses commandées auprès de différents fournisseurs au cours des deux prochaines années.

Le vaccin de Valneva est développé via une technologie déjà éprouvée à base de virus inactivé, à l’opposé de l’ARN messager, la solution utilisée par Pfizer/BioNTech et Moderna. Quelque 150 adultes participent actuellement à un essai clinique de phase 1/2 et les premiers résultats de l’étude sont attendus en avril 2021.

L’entreprise avait indiqué la semaine dernière avoir initié la production de son candidat-vaccin afin d’optimiser son calendrier de livraisons potentielles, au moment où des polémiques ont émergé concernant le respect des contrats déjà signés entre l’Union européenne et plusieurs laboratoires à ce sujet. En janvier, la Commission européenne avait pour sa part affirmé avoir conclu des pourparlers exploratoires avec Valneva et envisage d’acheter jusqu’à 60 millions de doses.