portrait

Une étude chinoise conduite sur 78 personnes qui ont été exposées au virus esquisse un portrait du porteur asymptomatique.

Sur les 78 patients recrutés, environ 42 % se sont avérés asymptomatiques. Parmi ces derniers, le patient type était assez jeune (âge médian de 37 ans, contre 56 ans chez les malades avec symptômes), de sexe féminin (66,7 % des cas asymptomatiques), ne possédant pas de maladie du foie (un seul malade concerné), et présentant un taux beaucoup plus élevé de lymphocytes T auxiliaires (ou CD4+).

Enfin, les scanners thoraciques ont montré que leur convalescence était bien plus rapide que celle des patients symptomatiques (9 jours contre 15), et la durée de l’excrétion virale, plus courte (8 jours contre 19). Les chercheurs suggèrent que dans les infections asymptomatiques les dommages subis par le système immunitaire seraient en moyenne plus légers que dans les infections symptomatiques.