Abécédaire de la biodiversité Publié le

A comme abeille

Quel meilleur symbole de la biovidersité que l’abeille ? Insecte pollinisateur par excellence, les trois quarts des espèces de plantes ne parviendraient pas à se reproduire sans elle... Premier épisode de la série « Abécédaire de la biodiversité ».

Réalisation : Jean-Christophe Ribot

Production : Universcience, curiosphere.tv/France télévisions, Mosaique films

Année de production : 2010

Durée : 1min49

Accessibilité : sous-titres français

A comme abeille

Les prairies en fleurs affichent une fertilité exubérante. Pourtant, enracinée à l’endroit précis de sa naissance, la fleur est tenue à distance respectable de ses congénères : jamais elle ne s’accouple. C’est donc par détours, que pour assurer sa descendance, elle doit mélanger son capital génétique à celui d’une autre.

L’abeille qui butine, toute entière occupée à la récolte du nectar, ignore qu’elle se frotte aux étamines et se couvre d’un pollen fertile. Et lorsque sa collecte l’appelle vers une autre source, elle accomplit l’union féconde de deux fleurs séparées.

Mais cette heureuse collaboration entre espèces est aujourd’hui menacée. Depuis 2004, pour une raison encore mal connue, les abeilles meurent massivement. La disparition de cet insecte pollinisateur pourrait entraîner l’extinction des trois quart des espèces de plantes dont se nourrissent les hommes.

L'activité des insectes pollinisateurs, tels que les abeilles, montre comment la coopération entre des espèces différentes assure l'équilibre des écosystèmes.

Réalisation : Jean-Christophe Ribot

Production : Universcience, curiosphere.tv/France télévisions, Mosaique films

Année de production : 2010

Durée : 1min49

Accessibilité : sous-titres français