Abécédaire de la biodiversité Publié le

J comme Jurassik Park

Le clonage est-il l’avenir des espèces menacées ? Un tripatouillage génétique à partir de fragments d’ADN permettra peut-être un jour de redonner vie à des espèces disparues. Un épisode de la série « Abécédaire de la biodiversité ».

Réalisation : Jean-Christophe Ribot

Production : Universcience, curiosphere.tv/France télévisions, Mosaique films

Année de production : 2010

Durée : 1min44

Accessibilité : sous-titres français

J comme Jurassik Park

Pour fabriquer un dinosaure, la procédure la plus sûre consiste encore à réunir deux dinosaures... Si vous n’avez pas de dinosaure, procurez-vous de l’ADN de dinosaure, son patrimoine génétique. Avec chance et persévérance, vous pourrez en récupérer dans des cadavres congelés. Ces restes étant souvent délabrés, prélevez de nombreux échantillons, pour disposer de l’ensemble des informations.

Ensuite, identifiez les gènes, dans l’ADN, et reconstituez les chromosomes, selon la carte du génome. Si cette carte n’existe pas, ce qui est probablement le cas, procédez par recoupements et déductions, faites appel à votre intuition.

Placez les chromosomes dans un noyau reconstitué, puis dans un ovule vivant de femelle dinosaure. Si cette femelle n’existe pas... ce qui est probablement le cas, recommencez la procédure pour fabriquer plus simplement... un mammouth. Prélevez un ovule vivant d’éléphante, placez-y les chromosomes de mammouth, et implantez l’embryon dans la mère éléphant. Si, quelques mois plus tard, un clone de mammouth venait au monde, vous seriez l’auteur d’une première mondiale, encore tout à fait inespérée.

Si le clonage donne des espoirs pour sauver les espèces menacées, redonner vie à des animaux disparus se heurte encore à des obstacles techniques insurmontables.

Réalisation : Jean-Christophe Ribot

Production : Universcience, curiosphere.tv/France télévisions, Mosaique films

Année de production : 2010

Durée : 1min44

Accessibilité : sous-titres français