Corpus, au coeur des organes Dernière diffusion le

La peau comme vous ne l'avez jamais vue

Un organe de 2 m2 pesant 5 kg, à la fois souple, extensible, résistant, et se renouvelant tous les 30 jours… Lequel est-ce ? La peau, bien sûr ! Seul organe de notre corps que nous pouvons voir et qui nous protège efficacement des rayonnements, des micro-organismes et des chocs. Voyage à la découverte des trois couches qui la composent : épiderme, derme et hypoderme.

Un épisode de la série « Corpus ».

Pour en savoir plus sur le corps humain : le site Corpus.

Réalisation : Damien Milcent

Production : Canopé-CNDP, Universcience, MGEN, Inserm, Educagri

Année de production : 2014

Durée : 3min54

Accessibilité : sous-titres français

La peau comme vous ne l'avez jamais vue

Narratrice

-Une surface d'environ 2 mètres carrés, un poids proche de 5 kilos, un tissu souple, lisse, résistant, extensible ou encore imperméable, la peau, organe le plus lourd et étendu du corps humain, cumule à elle seule toutes ces propriétés.

Elle est le seul organe vital de notre corps que l'on peut voir et a pour fonction, en l'enveloppant, de le protéger.

Composée de 3 couches de tissu, elle forme une barrière de protection de l'organisme contre les agressions du milieu extérieur.

L'épiderme est la couche superficielle en contact avec l'extérieur.

Constitué d'une juxtaposition de cellules jouant le rôle de briques, comme dans un mur, appelées kératinocytes, il forme un bouclier presque imperméable et joue un rôle-clé dans la bonne santé de la peau.

Les cellules jeunes des couches profondes se multiplient et migrent vers la surface, repoussant les cellules âgées loin de leur source d'approvisionnement.

30 jours suffisent pour les renouveler totalement.

En migrant à la surface de l'épiderme, les kératinocytes s'aplatissent, perdent leur noyau et meurent.

On les appelle alors des cornéocytes.

Ces cellules mortes forment une couche étanche et très résistante : la cornée.

Arrivés à la surface de la peau, les cornéocytes se détachent 1 par 1 : c'est la desquamation.

L'épiderme n'est pas irrigué directement par des vaisseaux sanguins mais par diffusion du derme.

Le derme est la couche épaisse de la peau.

Il contient un réseau très abondant de vaisseaux sanguins, dont aucun ne pénètre dans l'épiderme.

En plus de leur rôle nourricier, ils sont essentiels dans la régulation de la température du corps.

On trouve également dans le derme du collagène et de l'élastine, qui confèrent à la peau son élasticité et sa résistance.

Il contient les bulbes pileux et les glandes productrices du sébum et de la sueur, la transpiration participant activement à la régulation de la température du corps.

Enfin, le derme est richement pourvu en récepteurs sensoriels, permettant la détection de la pression sur la peau, des vibrations, des étirements ou la perception de chaleur et de froid.

L'hypoderme est la couche la plus profonde dans laquelle se trouvent la plupart des cellules graisseuses, les adipocytes.

L'hypoderme, amortisseur de chocs et protecteur contre le froid, est une véritable réserve d'énergie.

La peau est donc une enveloppe vivante qui se renouvelle constamment et nous protège des rayons ultraviolets, des micro-organismes ou des agressions externes.

Ses 2 millions de pores contribuent à réguler la température du corps, par l'élimination ou la rétention d'eau.

La peau est aussi une petite usine à vitamines.

En puisant son énergie dans la lumière du soleil, elle fabrique la vitamine D, essentielle à la fixation du calcium sur les os.

Réalisation : Damien Milcent

Production : Canopé-CNDP, Universcience, MGEN, Inserm, Educagri

Année de production : 2014

Durée : 3min54

Accessibilité : sous-titres français