Abécédaire de la biodiversité Publié le

X comme x

Dans la nature, le rituel sexuel n’est pas toujours synonyme de plaisir, l’objectif premier étant la transmission des gènes. Un épisode de la série « Abécédaire de la biodiversité ».

Réalisation : Jean-Christophe Ribot

Production : Universcience, curiosphere.tv/France télévisions, Mosaique films

Année de production : 2010

Durée : 1min40

Accessibilité : sous-titres français

X comme x

Naturellement, c’est pour l’avenir de leur espèce que les animaux pratiquent la copulation. Naturellement, c’est en missionnaire zélé, que le mâle de la veuve noire à dos rouge se glisse contre le ventre de sa partenaire, et introduit ses appendices dans l’un de ses orifices. Et c’est toujours naturellement que les crocs de la femelle lui pénètrent dans l’abdomen : cependant qu’il la féconde, elle le grignote lentement. Mais avant d’expirer, s’il lui reste un zeste d’énergie, le mâle investit le second orifice… pour éviter qu’un autre ne lui dispute sa paternité.

Seule l’efficacité justifie ce rituel sexuel. En se nourrissant de son partenaire, la femelle met fin à une existence désormais inutile… et trouve, en lui, le nutriment nécessaire à la production d’une génération nouvelle.

Ainsi se perpétue le cycle de la vie, qui se nourrit des menus plaisirs des générations passées.

Conclusion
Les animaux adeptes de la reproduction sexuée sont prêt à tout pour transmettre leurs gènes.

Réalisation : Jean-Christophe Ribot

Production : Universcience, curiosphere.tv/France télévisions, Mosaique films

Année de production : 2010

Durée : 1min40

Accessibilité : sous-titres français