Comprendre les maladies émergentes

Antoine Flahault
Épidémiologiste

-On parle du concept de maladies émergentes, qui apparaissent, de nouvelles maladies.

Ce concept ne recouvre pas seulement les toutes nouvelles maladies.

Ce sont aussi des maladies qui vont apparaître dans un endroit du monde où elles n'étaient jamais apparues.

Par exemple, l'épidémie du chikungunya est due à un virus transporté par un moustique.

Il pique les hommes et les contamine, ce qui leur donne une maladie qui ressemble à une fièvre grippale, mais avec des douleurs musculaires ou articulaires très fortes, invalidantes, avec parfois des complications.

Cette maladie est apparue pour la première fois, ou plutôt a été découverte, en Tanzanie en 1952.

C'est la première fois que l'homme identifie le virus du chikungunya.

Ça ne veut pas dire qu'il soit apparu à ce moment-là.

Des chercheurs se sont trouvés au moment d'une épidémie de chikungunya en Tanzanie et ont pu identifier le germe.

Il se trouve qu'il n'avait jamais été identifié et qu'on lui a donné un nom venant d'un dialecte africain qui signifie "le dos courbé", parce qu'on a souvent le dos courbé à cause des douleurs articulaires.

Cette maladie était confinée au continent africain.

On a après découvert qu'elle existait, c'était un autre variant viral, sur le contient asiatique, notamment en Inde, mais aussi en Thaïlande ou en Asie du Sud-Est.

On ne l'avait jamais rencontrée dans l'océan Indien.

En 2005-2006, il y a eu une émergence de ce virus dans l'océan Indien.

Les virus peuvent émerger à un endroit donné.

Parfois, des virus émergent que l'on n'avait jamais connus, le chikungunya en 52, mais il y a eu aussi le virus du sida qu'on a découvert dans les années 80.

Probablement a-t-il émergé au cours des années 70 en Afrique, probablement près du Zaïre, mais à l'époque on l'a découvert, identifié pour la première fois.

Donc il est difficile de savoir pourquoi une maladie se met à émerger dans un endroit donné, à un moment donné.

Les raisons sont multiples.

Il ne faut pas en chercher une seule.

Ça n'est pas le réchauffement climatique, mais il y contribue.

Ce n'est pas la mondialisation, mais elle y contribue.

Par exemple, beaucoup de maladies sont liées, notamment les épidémies de maladies infectieuses, au contact entre l'homme et l'animal.

Très souvent, une maladie émerge parce que l'homme va héberger un virus ou une bactérie qui n'étaient jamais survenus chez l'homme.

Par exemple, la déforestation, puisque la population humaine croît, de deux milliards au début du XXe siècle, on est passés à sept milliards et probablement neuf à la fin du siècle.

Il faut bien se loger, donc on déforeste un peu plus.

Il faut bien aussi cultiver davantage pour se nourrir, donc on se rapproche d'animaux qui n'étaient pas au contact de l'homme.

Des facteurs sociaux, économiques, génétiques, évidemment, biologiques, et des facteurs environnementaux, de type climatique, sont à la convergence de ce qui va produire l'émergence épidémique.

Réalisation : Roland Cros

Production : Universcience, Canopé-CNDP, MGEN, Inserm, Educagri

Année de production : 2014

Durée : 3min37

Accessibilité : sous-titres français