Corpus, état de la recherche Dernière diffusion le

Quels anti-inflammatoires pour demain ? / Sylvain Perruche

L'équipe de Sylvain Perruche a réalisé un médicament de nouvelle génération, le « SuperMApo », qui pourrait soulager dans les dix prochaines années les malades souffrant de polyarthrites sévères...

Dans la série « Corpus ».

Pour en savoir plus sur le corps humain : le site Corpus.

Réalisation : Gérard Lafont

Production : Universcience, Canopé-CNDP, MGEN, Inserm, Educagri

Année de production : 2014

Durée : 3min11

Accessibilité : sous-titres français

Quels anti-inflammatoires pour demain ? / Sylvain Perruche

Sylvain Perruche, Biologiste Inserm

-Je suis scientifique, biologiste, et je m'intéresse à toutes les maladies inflammatoires.

L'inflammation est une réaction naturelle de l'organisme pour se défendre d'un traumatisme ou d'une agression d'un pathogène.

L'organisme met tout en place pour éliminer l'agression ou le traumatisme.

Dans le tissu où il y a eu cette lésion, les cellules qui ont joué leur rôle meurent parce qu'il n'y a plus besoin d'elles.

Il faut les éliminer.

Ça attire une autre famille de globules blancs, qui jouent les camions poubelles pour éliminer tout ce qu'il y a dans le tissu qui ne sert plus.

L'élimination de ces produits leur fait secréter des facteurs aux vertus anti-inflammatoires.

L'idée de SuperMApo, c'est de reprendre exactement ce processus.

On donne des cellules mortes aux camions poubelles.

On récupère ce qu'ils produisent et SuperMApo, ce sont tous ces facteurs aux propriétés anti-inflammatoires.

On a réussi à remettre ce processus en fonction au laboratoire.

C'est Francis qui a réussi.

On peut voir que ces camions poubelles apparaissent en rouge à l'écran.

On leur ajoute les cellules mortes, colorées en vert, elles sont plus petites.

Ces cellules vont petit à petit éliminer les cellules vertes, les manger.

Et là, elles commencent à secréter ces facteurs anti-inflammatoires.

Et donc là, on est au terme du processus.

Dans le milieu qui contient les cellules en culture, on a les facteurs anti-inflammatoires.

C'est ça, le SuperMApo.

Dans des modèles précliniques, qui miment la maladie de la polyarthrite rhumatoïde, on a réussi à faire disparaître les symptômes de polyarthrite.

Les symptômes, c'est un épaississement des phalanges, une rougeur, une douleur et dès qu'on traite par le SuperMApo, en une injection, ces symptômes disparaissent en quelques jours.

Ça marche et ça marche longtemps.

On peut prédire son utilisation de façon clinique, d'avoir une fiole SuperMApo injectable chez des patients souffrant de maladies inflammatoires dans les 10 à 15 années à venir.

On va tout faire pour que ça arrive aussi vite.

Réalisation : Gérard Lafont

Production : Universcience, Canopé-CNDP, MGEN, Inserm, Educagri

Année de production : 2014

Durée : 3min11

Accessibilité : sous-titres français