Infiniment petit Publié le

Nanotubes de carbone

Ce jour-là, la jeune et brillante chercheuse qui aurait tant aimé écrire ou peindre, bref être une artiste, a placé un substrat d'alumine dopé au fer dans un réacteur en silice...

Un épisode de la série « Infiniment petit ».

Réalisation : Jean-Marc Serelle

Production : Cité des sciences et de l'industrie, CNRS Images

Année de production : 2009

Durée : 1min54

Nanotubes de carbone

Ce jour-là, la jeune et brillante chercheuse qui aurait tant aimé écrire ou peindre, être une artiste, a placé un substrat d’alumine dopé au fer dans un réacteur en silice.

Puis elle a immergé ce substrat dans un mélange gazeux de méthane et d’hydrogène, qu’elle a porté à mille degrés centigrades.

Enfin elle l’a placé dans la chambre sous vide du microscope électronique,

Et elle en a regardé l’image.

Une image attendue et pourtant tout à fait surprenante.

Attendue, parce que démontrant la réussite de l’expérience : des nano tubes de carbone s’étaient effectivement formés autour de chaque particule métallique.

Imprévue et étonnante par ces enroulements géométriques lovés au sein du matériau, cette série d’arabesques aux dessins sinueux et harmonieux, ces signes archaïques indéchiffrables, qui l’ont immédiatement envoûtée.

Alors, comme très souvent, avant même de chercher à comprendre le phénomène, elle a saisi cette image, qu’elle a colorisée, par pur plaisir.

Une de ces images qui fascinent tant ses amis artistes.

Nanotubes de carbone synthétisés sur un substrat d’alumine – Microscopie électronique à balayage

Alicia Weibel – Alain Peigney – Emmanuel Flahaut – Centre Interuniversitaire de Recherche et d’Ingénierie des Matériaux - CIRIMAT Toulouse (Université Toulouse 3/CNRS/INP Toulouse)

Réalisation : Jean-Marc Serelle

Production : Cité des sciences et de l'industrie, CNRS Images

Année de production : 2009

Durée : 1min54