crapaud-buffle

© AFP/Archives ROB ELLIOTT

La découverte près de Sydney d’un crapaud-buffle, une espèce invasive habituellement cantonnée dans le nord tropical de l’Australie, suscite la crainte de le voir s’adapter et avancer vers le sud, menaçant la biodiversité. Le crapaud, un mâle adulte, a été attrapé mardi par une famille à une cinquantaine de kilomètres au nord de Sydney. C’est la première fois qu’un crapaud-buffle est découvert en pleine nature dans cette partie du pays. Avec un hiver anormalement doux, les experts redoutent de le voir s’adapter aux températures du sud-est du pays. L’Australie a déployé des efforts considérables pour tenter de contrôler cette espèce invasive. La limite connue de son habitat est pour le moment établie à quelque 400 km au nord de Sydney. Il progresse dans le nord du pays à un rythme estimé entre 40 et 60 km par an et avance vers le sud de 3 à 4 km par an.

L’introduction volontaire du crapaud-buffle a été une erreur monumentale. Natif d’Amérique du Sud, le crapaud-buffle a été introduit en 1935 dans le Queensland, au nord-ouest de l’Australie pour réduire la population d’insectes s’attaquant aux cultures de canne à sucre. Particulièrement voraces, les 62 000 crapauds-buffles importés et leur descendance se sont parfaitement acquittés de leur mission mais ne cessent, depuis, d’agrandir leur territoire. Car aucun prédateur australien n’est capable de survivre aux défenses toxiques de l’animal.