Un an et demi après la fin de la mission Cassini autour de Saturne, les données recueillies par la sonde continuent d’être analysées et réservent des surprises. La dernière en date : Il y a un grand corridor de glace d’eau à la surface de Titan, la plus grosse lune de Saturne.

Ce corridor, faute d’autre terme, vient d’être découvert par des chercheurs de l'Université d'Arizona en étudiant des milliers d’images prises par un spectromètre infra-rouge.

Ce qui surprend, ce n’est pas la présence de glace d’eau sur Titan, c’est plutôt qu’elle soit visible en surface. On pensait que toute la surface de Titan était recouverte de sédiments organiques, résultat de la décomposition du méthane par la lumière solaire. Ce n’est pas le cas, le corridor de glace s’étend sur plus de 6.000 km. Cette couche de glace n’est pas exposée tout le long du corridor, elle se trouve en général sur des pentes raides et pourrait avoir été érodée ailleurs.

image légendée

Vue en fausse couleur de Titan. Le ''corridor'' de glace est visible en bleu, de part et d'autre de l'équateur ©Nasa/JPL/Caltech

Ce phénomène n’est pas encore compris, mais l’étude d’un corps géologiquement actif comme la Terre ou Titan, est délicate, et la compréhension des phénomènes géologiques dans leurs détails est un travail de longue haleine. Les données enregistrées durant plus de treize ans ne sont pas encore toutes dépouillées et il reste bien des surprises dans les disques durs.