chat

© Hugh McGregor and Arid Recovery

En Australie, les chats – qu’ils soient sauvages ou non – tuent chaque année plus de 1,5 milliard de reptiles, d’oiseaux et de mammifères, et parmi eux, une majorité d’animaux vivant exclusivement en Océanie. C’est la conclusion de trois chercheurs australiens, auteurs d’un nouvel ouvrage, Cats in Australia : Companion and Killer, qui compile notamment des centaines d’études récentes sur la gestion des chats en Australie.

En moyenne, chaque chat sauvage tue dans la brousse près de 740 animaux par an. L’Australie abrite environ 2,8 millions de chats sauvages, mais ce chiffre peut doubler lors des années pluvieuses, lorsque les proies se font plus nombreuses.

Chaque chat domestique tue quant à lui jusqu’à 75 proies pas an, un chiffre a priori moins important. Mais ces derniers sont en revanche beaucoup plus nombreux – environ 4 millions – et leurs dégâts au km2 sont bien plus conséquents.

« Le taux d’extinction des mammifères en Australie est de loin le plus élevé au monde et les chats ont été l’une des principales causes (…) de nos extinctions de mammifères au cours des 200 dernières années », alerte Sarah Legge, l’une des coauteurs de ce nouvel ouvrage. « Nous voulons alerter et informer tous les Australiens de la menace que représentent les chats pour notre faune. Notre communauté et nos dirigeants doivent gérer cette menace beaucoup plus efficacement si nous voulons conserver la faune unique de l’Australie », complète son collègue John Woinarski.