balance

Une étude australienne, menée auprès de 1 million de sujets, montre que, contrairement à certaines idées reçues, la ménopause n’est pas responsable de la prise de poids chez les femmes de plus de 50 ans. Il faut en rechercher les causes ailleurs, et notamment dans les habitudes alimentaires ou le manque d’exercice.

La prise de poids chez les femmes ménopausées reste cependant bien réelle et se traduit par une réorganisation des masses graisseuses. Tandis que les jambes perdent en volume, une accumulation de graisse viscérale peut être constatée autour de l’estomac.

Les chercheurs préviennent : cette augmentation graisseuse chez les femmes ménopausées entraine des risques cardiovasculaires accrus, ainsi qu’un risque plus élevé de démence, et ce, de manière plus marquée que chez les hommes du même âge.