Découvrez les 1903 actus du blob
image légendée

Équipe technique autour de la capsule Crew Dragon de SpaceX après son amerrissage dans le golfe du Mexique, au large de la Floride © AFP/Bill Ingalls

Le vaisseau Resilience de la société SpaceX a ramené hier sur Terre quatre astronautes de la Station spatiale internationale (ISS), après une mission de plus de 160 jours dans l’espace. Leur capsule a amerri en pleine nuit à 2 h 56 (6 h 56 GMT) dans le golfe du Mexique, au large de la ville de Panama City, en Floride (sud-est des Etats-Unis), après un vol de six heures et demie depuis l’ISS, selon les images infrarouges diffusées par un avion WB-57 de recherche à haute altitude de l’agence spatiale américaine (Nasa). Le navire de récupération Go Navigator a déposé la capsule sur son pont une demi-heure plus tard. L’équipage du vaisseau, composé de trois Américains et un Japonais, a dit être en bonne santé, selon la Nasa.

Il s’agissait du premier retour nocturne pour la Nasa depuis que l’équipage d’Apollo 8 avait amerri dans l’océan Pacifique le 27 décembre 1968. « Nous nous sommes entraînés pour récupérer les équipages de jour comme de nuit », avait expliqué Steve Stich, responsable du programme des vols commerciaux de la Nasa, peu avant le départ de la capsule. « Les bateaux ont beaucoup d’éclairage » et nous bénéficierons de « la lumière de la Lune », avait-il dit. 

Le commandant Michael Hopkins a été le premier à émerger après l’ouverture de la trappe, faisant un petit pas de danse en prenant pied sur le pont du Go Navigator, suivi par son compatriote Victor Glover. « Au nom de l’équipage de Crew-1 et de nos familles, nous voulons juste dire merci (…) C’est formidable d’être de retour », a-t-il dit, selon un tweet de la Nasa L’Américaine Shannon Walker et le Japonais Soichi Noguchi étaient également dans la capsule.

image légendée

Les astronautes Shannon Walker, Victor Glover, Mike Hopkins et Soichi Noguchi à l’intérieur de la capsule Crew Dragon de SpaceX après son amerrissage dans le golfe du Mexique, au large de la Floride © Nasa/AFP Bill Ingalls

« Bienvenue à la maison, Victor, Michael, Shannon et Soichi, et félicitations aux équipes de la Nasa et de SpaceX qui ont travaillé dur pour garantir un amerrissage sûr et réussi », a déclaré le nouvel administrateur de la Nasa, Bill Nelson, saluant « un autre vol spatial incroyable pour l’Amérique et ses partenaires commerciaux et internationaux ».

Les quatre astronautes avaient été transportés en novembre jusqu’à l’ISS par la société spatiale SpaceX d’Elon Musk, devenue le partenaire commercial principal de la Nasa. Ils ont parcouru 114,6 millions de kilomètres durant leurs 168 jours en orbite (dont 167 jours dans l’ISS), a calculé la Nasa. Ils doivent maintenant subir des contrôles médicaux, puis être transportés par hélicoptère jusqu’à Pensacola (Floride) d’où ils prendront un avion pour Houston (Texas) afin de retrouver leurs proches.

« Nos quatre membres d’équipage sont en pleine forme et d’excellente humeur et se portent très bien, a déclaré la directrice des vols de la Nasa, Holly Ridings, lors d’une conférence de presse. Un grand jour. Ce n’est pas souvent que vous avez l’occasion de vous réveiller sur la Station spatiale et d’aller vous coucher à Houston ». Sept astronautes sont encore à bord de ISS. 

image légendée

Capture d’écran montrant la capsule Crew Dragon de SpaceX, parachutes ouverts, en descente vers la Terre, le 2 mai 2021 © Nasa/AFP Handout

Deux autres Américains avaient déjà fait l’aller-retour à bord d’une capsule Crew Dragon en 2020, lors d’une mission d’essai de deux mois à bord de la Station spatiale. Il s’agissait alors du premier vol vers l’ISS lancé des Etats-Unis depuis le retrait des navettes spatiales américaines en 2011, et du premier assuré par une entreprise privée avec des astronautes à bord. Jusque-là, les astronautes devaient embarquer dans des vaisseaux Soyouz russes pour rejoindre l’ISS.

Pour le « plouf » final, l’équipage était à bord du même vaisseau qui l’avait emmené jusqu’en orbite, et que SpaceX prévoit de réutiliser pour d’autres missions après reconditionnement. Crew Dragon emportait aussi à son bord « des congélateurs scientifiques remplis d’échantillons de recherches » réalisées en apesanteur, a précisé la Nasa.

Le départ de cet équipage, Crew-1, fait suite à l’arrivée à bord de l’ISS, la semaine dernière, d’une deuxième mission régulière transportée par l’entreprise américaine (Crew-2), de quatre personnes, dont l’astronaute français Thomas Pesquet.

image légendée

Transmission du commandement de l’ISS entre Shannon Walker et Akihiko Hoshide, devant le reste de l’équipe, le 27 avril 2021 © Nasa TV/AFP/Archives Handout

Mardi, Shannon Walker avait transmis le commandement de l’ISS à un astronaute de Crew-2 lors d’une cérémonie symbolique. « Je chérirai ces moments pour toujours, avait-elle déclaré à cette occasion. Le temps a filé, c’est vraiment passé vite », avait jugé Victor Glover. Leur départ de l’ISS était initialement prévu pour mercredi, puis vendredi, mais avait dû être reporté à cause des mauvaises conditions météo prévues dans la zone d’amerrissage. 

Lors du retour des deux astronautes de la mission d’essai en août 2020, des bateaux de plaisance s’étaient approchés trop près du lieu d’arrivée de la capsule, et avaient dû être écartés.

En plus des quatre astronautes de Crew-2, restent également dans l’ISS un autre astronaute américain et deux Russes, arrivés eux à bord d’une fusée Soyouz. Avant le départ de Crew-1, la station spatiale était ainsi peuplée de pas moins de 11 personnes.

image légendée

La Station spatiale internationale © AFP