English content
Une mommie enveloppée dans du lin, le 2 février 2019, découverte dans la région de Minya, en Egypte  © AFP/Archives MOHAMED EL-SHAHED

Une momie enveloppée dans du lin découverte dans la région de Minya, en Egypte © AFP/Archives Mohamed El-Shahed

Le sarcophage d’un prêtre égyptien datant de plus de 2 500 ans a été ouvert en direct dans la nuit de dimanche à lundi, lors d’une émission de la chaîne américaine Discovery. C’est à la lumière artificielle que l’archéologue égyptien Zahi Hawass et ses hommes ont ouvert trois sarcophages, s’attardant surtout sur l’un d’eux, imposant et sophistiqué, qui contient les restes d’un grand prêtre du dieu Thot, contemporain de la vingt-sixième dynastie (664-525 avant notre ère). Souvent représenté sous la forme d’un ibis, Thot symbolisait la sagesse et la magie. 

Face à la qualité de l’embaumement et des bandelettes, intactes, Zahi Hawass a commenté : « Cet homme était comme un roi ». Le site archéologique se trouve à l’extérieur de la ville de Minya, le long du Nil, au sud du Caire. Participait à l’exhumation le secrétaire général du Conseil suprême égyptien des antiquités, Mostafa Waziri.

Interrogé par l’AFP sur une éventuelle transaction financière entre la chaîne et l’État égyptien pour l’autorisation de filmer l’ouverture des tombes, un porte-parole de Discovery s’est refusé à tout commentaire.

L’instabilité politique et les attentats ont porté un coup dur au tourisme en Égypte depuis la révolution de 2011. Les autorités égyptiennes multiplient donc les initiatives pour tenter de relancer ce secteur essentiel à l’économie du pays.