Actu de science Publié le

Un dinosaure aux ailes de chauve-souris

Un bec muni de dents, de longues plumes en guise de queue, des pattes de poulets et surtout, des ailes membraneuses semblables à celles des chauves-souris… Mais quel est donc cet étrange animal ?!

Réalisation : Olivier Boulanger

Production : Universcience

Année de production : 2019

Durée : 1min31

Un dinosaure aux ailes de chauve-souris

Un bec muni de dents…
De longues plumes en guise de queue…
Des pattes de poulets…
Et surtout, des ailes membraneuses semblables à celles des chauves-souris…
Mais quel est donc cet étrange animal ?!

Il s’agit en fait d’un tout petit dinosaure – quelques centaines de grammes tout au plus – dont le fossile a été retrouvé dans la province de Liaoning, en Chine, par une équipe de l’académie des sciences chinoise.

Baptisé Ambopteryx longibrachium, cet animal, qui vivait il y a 163 millions d’années, était visiblement capable de voler. Plus exactement, on estime qu’il pouvait sauter d’arbre en arbre en effectuant de longs vols planés à la manière des écureuils volants.

La nature membraneuse de ses ailes – soutenues par un os styliforme – est plutôt atypique chez les dinosaures : les lignées qui donneront plus tard naissance aux oiseaux modernes possédaient déjà des ailes munies de plumes. Quant aux ptérosaures, bien que dotés d’ailes membraneuses, rappelons qu’il ne s’agissait pas de dinosaures, mais de reptiles volants, apparus d’ailleurs bien plus tôt, il y a 230 millions d’années.

Ambopteryx, quant à lui, est bel et bien un dinosaure. Mais il n’appartient pas à la famille ayant donné naissance aux oiseaux. Il est l’un des rares membres connus de la famille des scansorioptérygidés, aujourd’hui disparue. L’histoire a ainsi montré que les ailes munies de plumes avaient plus d’avenir.

Source : https://www.nature.com/articles/s41586-019-1137-z

Crédit : Min Wang (wangmin@ivpp.ac.cn), Institut de paléontologie et de paléoanthropologie des vertébrés, Académie chinoise des sciences

Réalisation : Olivier Boulanger

Production : Universcience

Année de production : 2019

Durée : 1min31