Correspondance(s) Diffusé le

Manessier et le poisson

Entre Sables, lavis I du peintre Alfred Manessier et l'organe électrique du poisson torpille, un étrange rapprochement imaginé par le biologiste Jean Claude Ameisen.

Un épisode de la série "Correspondances".

Réalisation : Hervé Nisic

Production : Universcience, Inserm

Année de production : 2016

Durée : 1min29

Accessibilité : sous-titres français

Manessier et le poisson

8 – Manessier et le poisson

Comme des vagues glissant sur les flots, des lignes de force parcourent l’organe électrique d’un poisson torpille, qui peut envoyer une décharge capable de tuer un cheval. Les lignes brunes révèlent la présence d’une enzyme : c’est elle qui permet d’inactiver rapidement la molécule libérée par les nerfs et responsable de la décharge électrique. C’est cette même enzyme et cette même molécule qui permettent la contraction et le relâchement de nos muscles.

Là un lavis à l’encre de chine de l’artiste Alfred Manessier : Sables lavis 1. De cette œuvre, inspirée par les paysages de la côte de Picardie, Manessier dit : “les traces faites par la mer au reflux sur le sable m’ont subjugué. Je n’ai pu résister à l’infini de leur rythme”.

Activation et désactivation. Flux et reflux. Au coeur de la vie. Autour de la vie. Avant la vie. Après la vie. Battement du monde.

Réalisation : Hervé Nisic

Production : Universcience, Inserm

Année de production : 2016

Durée : 1min29

Accessibilité : sous-titres français