Corpus, histoire de la médecine Diffusé le

1780, Lavoisier et la respiration

Le grand chimiste français Antoine Laurent de Lavoisier met au point deux dispositifs expérimentaux décisifs permettant d’établir pour la première fois la corrélation entre combustion et respiration. À partir de 1780, il prouve d’abord, grâce à son calorimètre, que la respiration est une combustion. Puis, avec son respiromètre, il établit le lien entre consommation d’oxygène et activité physique.

Un épisode de la série « Corpus ».

Pour en savoir plus sur le corps humain : le site Corpus.

​​

Réalisation : David Ernaux

Production : Universcience, Canopé-CNDP, MGEN, Inserm, Educagri

Année de production : 2014

Durée : 2min56

Accessibilité : sous-titres français

1780, Lavoisier et la respiration

Narratrice.

-1660 : l'Anglais Boyle invente la pompe à vide.

Ses expériences sur l'air marquent la science et les imaginations.

Que la respiration soit indispensable à la vie, on le sait depuis toujours.

Ce qui reste longtemps énigmatique, c'est ce qui est indispensable dans l'air respiré.

Quel est cet esprit vital contenu dans l'air ?

1777 : Antoine-Laurent Lavoisier expérimente.

Narrateur.

-J'ai mis un moineau sous une cloche remplie d'air commun et plongée dans une jatte pleine de mercure.

Au bout de 55 minutes, l'animal est mort avec des espèces de mouvements convulsifs.

Cet air, qui avait été respiré par un animal, était devenu différent de l'air de l'atmosphère.

Il précipitait l'eau de chaux, il éteignait les lumières.

Narratrice.

-Lavoisier remarque que le gaz produit par la respiration ressemble au gaz produit par une combustion.

De même, combustion et respiration ont besoin d'air atmosphérique.

Coïncidence ou sont-elles identiques ?

Il y a pourtant une différence entre les deux.

L'une dégage de la chaleur, l'autre, non.

Lavoisier trouvera la réponse à l'énigme trois ans plus tard, avec le mathématicien Pierre-Simon Laplace.

Ils introduisent un cochon d'Inde dans un calorimètre de leur invention et mesurent la chaleur qu'il dégage en dosant la quantité d'eau produite par la glace fondue.

Ils mesurent aussi l'oxygène consommé.

Ils font de même avec du charbon qui brûle.

Bilan : chaleur produite et oxygène consommé sont dans les mêmes proportions.

Narrateur.

-La respiration est donc une combustion fort lente, mais parfaitement semblable à celle du charbon.

Elle se fait dans les poumons sans dégager de lumière sensible parce que la matière du feu, devenue libre, est aussitôt absorbée par l'humidité de ces organes.

La chaleur ainsi développée se communique au sang, qui traverse les poumons, puis se répand dans le système animal.

Narratrice.

-Lavoisier se trompe puisque la combustion a lieu dans les muscles, mais il a identifié le principe de la respiration.

Il travaillera ensuite avec le chimiste Seguin, dans le rôle du cobaye, relié à ce qu'il nommera un "respiromètre".

Il prouve que les besoins en oxygène dépendent de l'activité physique.

Les expériences de Lavoisier sont interrompues par son exécution en 1794 pendant la Terreur.

Reste une œuvre fondatrice de toute la chimie moderne.

Réalisation : David Ernaux

Production : Universcience, Canopé-CNDP, MGEN, Inserm, Educagri

Année de production : 2014

Durée : 2min56

Accessibilité : sous-titres français