À bord du Nanotilus Diffusé le

Bilharziose, le monstre des eaux dormantes

Le vaisseau du capitaine Nemo poursuit dans le corps humain le ver parasite, responsable de la bilharziose et de 280 000 décès par an en Afrique, en Amérique du sud et en Asie. Un épisode de la série « À bord du Nanotilus ».

Réalisation : François Demerliac

Production : Universcience, Inserm, Virtuel productions

Année de production : 2011

Durée : 2min35

Accessibilité : sous-titres français

Bilharziose, le monstre des eaux dormantes

- Une nouvelle méthode d'investigation du corps humain est la miniaturisation.

Grâce à elle, l'équipe de savants réunis autour du capitaine Nemo a pu sauver une jeune femme.

Ils entament une nouvelle plongée.

Que vont-ils bien pouvoir découvrir ?

- Après le paludisme, la bilharziose est la 2nde endémie parasitaire mondiale. Elle est responsable d'environ 280 000 décès chaque année en Afrique,

en Amérique du Sud et en Asie.

- Une larve abritée par un mollusque pénètre la peau lors de baignades. Cette larve subit toute une série de métamorphoses et se déplace à l'intérieur du corps.

De la peau aux vaisseaux sanguins, au coeur, aux poumons, puis au foie pour atteindre sa forme adulte, le schistosome.

- Le schistosome se nourrit du sang. L'accouplement de ces bestioles est très étrange. La femelle est maintenue dans le sillon ventral du mâle.

Elle peut pondre 300 oeufs par jour. Ces oeufs seront évacués par les selles ou les urines pour former de nouvelles larves qui seront hébergées par

des mollusques et ainsi de suite. Mais une partie des oeufs est entraînée par le sang et reste bloquée au niveau du foie.

Ces oeufs vont provoquer une inflammation et une hypertension avec la formation de varices dans les vaisseaux qui peuvent se rompre en provoquant

une hémorragie mortelle. Elles peuvent provoquer une fibrose du foie. Lorsque la fibrose est installée, seul la chirurgie peut améliorer l'état des patients.

- Des médicaments existent et les chercheurs mettent au point un vaccin. La lutte contre la maladie vise aussi les mollusques et la sensibilisation

des populations pour éviter la contamination des plants d'eau par matières fécales et urines.

(Générique)

---

Réalisation : François Demerliac

Production : Universcience, Inserm, Virtuel productions

Année de production : 2011

Durée : 2min35

Accessibilité : sous-titres français