Corpus, paroles d'experts Dernière diffusion le

Comprendre les facteurs de risque pour la santé / Antoine Flahault

Les principales causes de mortalité dans les pays occidentaux, et particulièrement en France, sont liées à la consommation d’alcool et de tabac, à la trop grande sédentarité des populations et à la mauvaise alimentation. Agir sur ces quatre grands facteurs permettrait, selon Antoine Flahault, épidémiologiste, d’amener les gens à vivre plus longuement en meilleure santé. Les bénéfices de cette lutte conduiraient à améliorer le bien-être des citoyens, tout en réduisant le poids économique de la santé sur toute la société…

Un épisode de la série « Corpus ».

Pour en savoir plus sur le corps humain : le site Corpus.

corpus

Réalisation : Roland Cros

Production : Universcience, Canopé-CNDP, MGEN, Inserm, Educagri

Année de production : 2014

Durée : 2min58

Accessibilité : sous-titres français

Comprendre les facteurs de risque pour la santé / Antoine Flahault

Antoine Flahault
Épidémiologiste

-Si on regarde les grandes causes de mortalité, ce sont les causes cardio-vasculaires, les cancers, les bronchites chroniques obstructives.

Ces grandes causes, qui font l'essentiel de la mortalité et des maladies, peuvent se prévenir par quatre grands facteurs.

C'est la lutte contre le tabagisme.

C'est le tabac fumé qui est particulièrement nocif pour les bronchites, les cancers du poumon, les maladies cardio-vasculaires.

L'alcool, lorsqu'il est, évidemment, bu de façon abusive, excessive, va entraîner, à la fois des désordres psychiatriques qui peuvent être graves, y compris dépressifs, mais aussi violents, ainsi que des cancers, des maladies cardio-vasculaires.

C'est aussi l'activité physique.

La sédentarité est associée à un très grand nombre de pathologies cardio-vasculaires et cancéreuses, donc on retrouve ce facteur quand l'activité est insuffisante.

Et, en quatrième lieu, tout ce qui tient à la diététique, à la mauvaise alimentation, à cette alimentation qu'on a aujourd'hui et qui est trop salée, trop grasse.

C'est aussi un facteur majeur de désordres, de beaucoup de maladies et de mortalité.

Si on arrive à lutter contre ces quatre facteurs, on va arriver à prévenir un très grand nombre de maladies prématurées.

En France, on a une assez bonne espérance de vie, mais on est assez moyen dans la mortalité prématurée, avant 65 ans.

On est capables de prolonger très longtemps des gens, mais pas beaucoup de gens en très bonne santé.

La marge de progression que nous avons aujourd'hui en France, c'est d'arriver à amener le plus tard possible les gens en bonne santé.

Si vous êtes en bonne santé à 70 ans ou 80 ans, vous coûterez moins cher à la Sécurité sociale que si vous mourez même un peu plus tôt, mais en ayant traîné toute votre vieillesse un grand nombre de handicaps lourds qui vont générer un grand nombre de coûts et surtout, de l'inconfort et une perte de qualité de vie.

Tout ce qui va prévenir, par ces quatre facteurs, de lutter contre le tabagisme, l'alcoolisme, d'avoir une alimentation équilibrée et un exercice physique suffisant, il ne s'agit pas de faire des joueurs olympiques de tous les Français, mais une activité physique suffisante, alors c'est le jackpot, parce que vous allez gagner sur toutes les pathologies les plus graves et les plus courantes.

Réalisation : Roland Cros

Production : Universcience, Canopé-CNDP, MGEN, Inserm, Educagri

Année de production : 2014

Durée : 2min58

Accessibilité : sous-titres français