À bord du Nanotilus Diffusé le

Les cellules de tous les possibles

Les cellules totipopentes ont la propriété de se différencier en n'importe quelle cellule spécialisée. Idéal pour réparer des tissus ou même créer de toute pièce des organes ! Mais reste à concilier recherche et éthique... Un épisode de la série "À bord du Nanotilus".

Réalisation : François Demerliac

Production : Universcience, Inserm, Virtuel productions

Année de production : 2012

Durée : 3min17

Accessibilité : sous-titres français

Les cellules de tous les possibles

- Une nouvelle méthode d'investigation du corps humain est la miniaturisation.

Grâce à elle, l'équipe de savants réunis autour du capitaine Nemo a pu sauver une jeune femme.

Ils entament une nouvelle plongée.

Que vont-ils bien pouvoir découvrir ?

Pendant la croissance,  les organes doivent pouvoir grossir.

Les tissus vieillissent et doivent se renouveler et en cas de blessure, se régénérer.

L'organisme contient des cellules qui jouent un rôle important dans son développement : les cellules souches.

- Il existe plusieurs sortes de cellules souches pouvant se développer en une, plusieurs, ou toutes sortes de cellules.

En culture, elles se reproduisent presque à l'infini.

- Des cellules souches sont prélevées dans la moelle osseuse de donneurs et dans du sang de cordons ombilicaux pour être cultivées et greffées.

Regardez dans cette cuve.

Ces cellules souches se différencient en neurones.

Celles-ci ont 43 jours et celles-là, 68 jours.

- C'est incroyable !

- Les mêmes cellules initiales auraient pu se différencier en autre chose.

- Pas seulement en neurones ?

Elles auraient pu devenir...je ne sais pas, des cheveux ?

- Oui. Tout dépend des conditions dans lesquelles on les met pour se développer.

- Ainsi, selon le contexte de leur développement, les cellules totipotentes se différencient en os, en cellules sanguines, en peau... ou même en neurones.

Elles ont un grand intérêt en médecine pour réparer des tissus ou même créer de toute pièce des tissus ou des organes.

- Regardez celles-ci.

- Elles battent, on dirait…

- Oui, vous avez bien compris, c'est un cœur, ou plus exactement, des cellules qui vont former le muscle du cœur et qui portent déjà sa caractéristique essentielle :

le battement.

- Donc quelques cellules peuvent finir par former un corps tout entier ?

- C'est ce qui se passe avec l'embryon, qui finit par former un être humain.

Les cellules souches provenant d'embryons ont un grand intérêt scientifique et représentent un espoir médical mais ne sont pour le moment qu'étudiées,

posant des problèmes d'éthique et de sécurité sanitaire.

- Les cellules utilisées sont extraites d'embryons surnuméraires lors de fécondations in vitro ou d'organes des adultes tels que la moelle osseuse, l'os

et la graisse.

Des expérimentations de clonage à partir de cellules de la moelle devraient permettre à l'avenir  de concilier éthique et recherche.

Réalisation : François Demerliac

Production : Universcience, Inserm, Virtuel productions

Année de production : 2012

Durée : 3min17

Accessibilité : sous-titres français