Les Haut-Parleurs Dernière diffusion le

L’astronome qui observe les étoiles amoureuses

À l’observatoire du CRAAG, à Alger, le Dr Yassine Damerdji fait des recherches sur les planètes extrasolaires. Depuis 2006, il travaille sur le satellite Gaïa, développé par l’agence spatiale européenne, pour cartographier toutes les étoiles de la galaxie.

Réalisation : Collectif ROAD 2.0

Production : Fablab Channel, Universcience

Année de production : 2021

Accessibilité : sous-titres anglais, sous-titres français

L’astronome qui observe les étoiles amoureuses

ALGERIE - L’astronome qui observait les étoiles amoureuses “Le travail de chercheur c’est excellent. Pourquoi ? Parce qu'en fait on est étudiant tout le temps, on apprend tous les jours.” Bonjour tout le monde, je m'appelle Nesrine et je vous parle à partir de la commune de Bouzareah à Alger…Saviez-vous que Bouzareah, c'est aussi le nom d'un astéroïde découvert en 1916, ici-même ? Et il y'en a eu au moins 3 ! Tous découverts au CRAAG. Un endroit historique où les scientifiques algériens continuent de faire des découvertes extraordinaires. Je suis allée à la rencontre du Dr Yassine Damerdji, un chercheur algérien avec des étoiles plein les yeux ! Depuis tout petit, j’étais passionné par l’astrophysique, l’astronomie… Je pense que tous les petits sont passionnés par la naissance de l’univers, l’origine de l’univers. C’est un domaine assez compliqué en astronomie qui s’appelle la cosmologie. Pour observer les étoiles, il nous faut des télescopes, pourquoi ? Parce que les télescopes aident à collecter la lumière des étoiles. Plus on a de la lumière, plus on arrive à voir les détails dans les étoiles. Le professeur Damerdji nous a réservé une surprise : la visite d’une lunette historique. On ne peut pas observer toutes les étoiles à partir d’un seul endroit sur la Terre, par exemple on ne peut pas voir la Croix du sud ici à Alger. Donc on était obligés, à l’époque, de faire les mêmes instruments sur plusieurs endroits sur le globe. Et c’était en fait, photographier les étoiles et on avait l’image dans des plaques photographiques placées ici. Yassine a effectué son doctorat en France à l'OHP, l'observatoire de Haute-Provence qui a découvert la toute première planète située en dehors de notre système solaire ! Depuis 2006, il travaille sur le satellite GAIA, développé par l’agence spatiale européenne, pour cartographier toutes les étoiles de notre galaxie. Il le fait en marchant, parce que la station assise lui cause de terribles maux de dos. Et le chercheur marcheur a une tâche bien particulière : identifier les étoiles doubles. Les étoiles sont comme les humains, elles peuvent vivre en couple. Les deux étoiles soit elles sont nées en même temps, comme des jumeaux, donc elles sont nées à partir d’un nuage et elles ont commencé à tourner l’une autour de l'autre. Mais il y a aussi d’autres étoiles qui sont capturées, grâce à la gravitation, et elles ont commencé à tourner l’une autour de l’autre. Et donc grâce à tout ça on reconstruit la dynamique totale des étoiles de la galaxie, pour après comprendre la présence de cette fameuse matière noire. Et en cherchant des étoiles doubles, Amina Boulkaboul, une doctorante du Professeur Damerdji, a peut-être fait une découverte formidable. Elle a découvert une étoile qui présente un signal d’une planète. On a soumis ce travail à un journal et nous sommes dnas l’attente de la réponse de ce journal. Ce serait la première exoplanète découverte en Algérie ! Pour Yassine Damerdji, la recherche pourrait créer beaucoup d’emplois en Algérie. On essaie de fabriquer des caméras plus performantes, on essaie d’améliorer les optiques. Il y a beaucoup de défis techniques que l’industrie, s’il y avait une industrie qui suivait, pouvait faire vivre beaucoup de gens, créer des emplois...” Je laisse le Dr Damerdji retourner à ses découvertes passionnantes. Pour ma part, je vous donne rendez-vous sur la planète des Haut-Parleurs ! Au revoir.

Réalisation : Collectif ROAD 2.0

Production : Fablab Channel, Universcience

Année de production : 2021

Accessibilité : sous-titres anglais, sous-titres français