Reportages Diffusé le

Comète Neowise : c’est maintenant... ou dans plus de 6000 ans !

Vingt-cinq ans que les astronomes attendaient ça : une comète visible à l’œil nu ! Neowise offre un spectacle nocturne exceptionnel, à admirer jusqu’à la fin juillet. Découverte en compagnie de deux astronomes éclairés, Claire et Arnaud Leroy, à l’Uranoscope, l’observatoire de Gretz-Armainvilliers, en Seine-et-Marne. Et si vous ratez la comète, sachez que son prochain passage n’est prévu que dans… 6000 ans.

Un reportage de Laurent Hirsch.

Réalisation : Laurent Hirsch

Production : Universcience

Année de production : 2020

Durée : 3min50

Accessibilité : sous-titres français

Comète Neowise : c’est maintenant... ou dans plus de 6000 ans !

"L’observatoire de Gretz-Armainvilliers est à peine visible dans l’obscurité. Mais surtout, le ciel est couvert cette nuit-là. Ce qui n’est jamais très bon signe, quand l’objectif est d’observer la voûte céleste… Pas de quoi décourager pour autant Arnaud et Claire Leroy, 2 astronomes amateurs qui, pour l’occasion, se sont levés en plein cœur de la nuit…" - Grosso modo, on a jusqu'à 5h du matin pour la voir ? "Ce couple de passionnés espère bien voir passer LA star du moment, la comète Neowise. Mais en la matière, il n’y a jamais de certitude… - Les comètes, c'est toujours une surprise. Elle passe au plus près du Soleil le 3 juillet Et on sait que parfois, quand ça passe trop près, ça finit par se désintégrer. - Apparemment, elle va passer suffisamment proche du Soleil pour changer sa période de révolution et la prochaine fois qu'elle repassera, ce sera au-delà de 5 à 6000 ans. - Donc voilà, on ne va pas la rater ! "C’est donc dans un mélange d’impatience et de fébrilité..." - Il suffit juste maintenant d'espérer la météo ! "que les 2 astronomes filent vers l’observatoire. Et après quelques minutes de recherches, leur réveil aux aurores est récompensé." - Ça y est, il y a une photo ! - Une photo, on en a pris une, c'est bon. - Elle est là. - Oui, ça va le faire. - Trop bien ! - Ce qui est impressionnant, c'est que les comètes, ce sont des noyaux qui font que quelques kilomètres. Ce n'est pas des gros corps, la plupart font typiquement 10 km Mais la poussière qui s'en dégage à l'approche du Soleil se répartit sur des millions de km. - En fait, toutes les poussières qui se décrochent, c'est grâce à ça qu'on la voit. Si elle était beaucoup plus loin du Soleil, elle refléterait beaucoup moins de lumière, et il y aurait moins de choses qui se décrocherait, et c'est pour ça que les comètes, on les voit surtout quand elles s'approchent du Soleil. Et celle-là, elle a été vue très tardivement. "Plus précisément, cette comète, filmée ici à proximité du Soleil, a été découverte le 27 mars dernier, par le télescope spatial Neowise, qui lui a donné son nom. Du grand spectacle dans la voûte céleste… photographié aussi par les occupants de la Station Spatiale Internationale. Ce bolide du cosmos a la particularité d’être visible à l’œil nu depuis la Terre, ce qui est assez rare. Et il se peut que la chevelure de la comète, autrement dit les poussières dont elle se décharge, soit un jour à l’origine d’un autre phénomène dans le ciel…" - Quand les poussières pénètrent dans notre atmosphère, ça fait une petite traînée lumineuse, donc voilà, le secret des étoiles filantes est révélé, c'est à cause des comètes. "A Gretz-Armainvilliers, il est désormais 5 heures du matin… Après une quarantaine de minutes d’observation, l’aube occulte peu à peu la comète." - J'ai marqué : "Comète Néowise dans le Cocher... "Le temps de laisser un message dans le livre d’or…" - On va faire un petit bonhomme parce qu'on est bien content. Arnaud et Claire Leroy redescendent de leur nid, et regardent sans attendre les photos qu’ils viennent de prendre de la fameuse comète." - On a, ce qu'on appelle ici, dans cette zone-là, le faux noyau. En fait, la diffusion des poussières fait que la tâche lumineuse est beaucoup plus grande. Les comètes, il y en a tout le temps. C'est juste que la plupart ne sont pas brillantes et pas visibles à l’œil nu. Là, c'est quelque chose d'assez exceptionnel de pouvoir la voir à l'oeil nu, sans télescope, sans instrument, sans difficulté particulière. "Et cela faisait 23 ans qu’un tel phénomène ne s’était pas produit… Un spectacle nocturne d’exception, à admirer jusqu’à la fin du mois de juillet.

Réalisation : Laurent Hirsch

Production : Universcience

Année de production : 2020

Durée : 3min50

Accessibilité : sous-titres français