Chercheurs du bout du monde Diffusé le

Paléontologue en Australie

Wayne Gerdtz est paléontologue au musée de Melbourne. Une passion pour ce métier qui lui est venue à l’adolescence après avoir vu Jurassik Park !

Un épisode de la série « Chercheurs du bout du monde ».

Réalisation : Clémentine Bacri , Adrien Normier , Samy El Hourch

Production : Universcience, Gédéon Programmes, CNDP, ORA

Année de production : 2013

Durée : 4min25

Paléontologue en Australie

- Moi, c'est Clémentine. - Moi, c'est Adrien. - On est tous les deux passionnés d'aviation. - Et aussi de voyage ! - On a décidé de parcourir la planète... - Pour mieux la comprendre et essayer de nous rendre utiles. - Nous voilà donc embarqués dans un tour du monde en 14 mois, à bord de notre avion ultra-léger. - L'objectif ? Aller à la rencontre de chercheurs aux quatre coins du globe... - ...qui nous font découvrir les coulisses de leur métier. - Aujourd'hui, nous nous rendons au sud-est de l'Australie. Nous allons rendre visite à Wayne, un paléontologue du Muséum de Melbourne. Je travaille dans la zone visiteurs, mais aussi dans le département Recherche du Musée de Melbourne. Je suis le responsable de l'exposition qui se trouve derrière moi. Un paléontologue étudie les fossiles et essaye de comprendre de quelle manière les animaux et les plantes d'autrefois sont liés aux animaux et aux plantes d'aujourd'hui. On essaye de comprendre comment ces changements se sont produits, Donc on n'étudie pas seulement les animaux mais également leur environnement et les circonstances de leur disparition. Je fais très peu de fouilles : la plupart du matériel, sur lequel je travaille, a déjà été déterré. Donc mes recherches se font surtout en laboratoire, sur des pièces qui ont été trouvées il y a plus de 150 ans, et que je tente de réinterpréter et de comprendre. Les fossiles sont en fait les témoins de la vie antérieure. Beaucoup de gens pensent que ce sont uniquement des os, comme ceux des dinosaures. Mais cela peut être une multitude d'autres choses, comme des empreintes de pas, des empreintes de peaux, ou des excréments, ce genre de choses. Ce sont donc tous les supports qui témoignent d'un animal disparu. On utilise des nouvelles technologies pour analyser les ossements. Une des grosses avancées est la modélisation 3D et le rendu 3D. Ce sont certaines techniques qui peuvent être utilisées sur le terrain pour localiser les fossiles et obtenir des images sans avoir à les déterrer. Car c'est sympa de déterrer les fossiles, mais parfois ce n'est pas vraiment possible. Et on apprend davantage sur l'animal et son environnement en l'observant in situ. C'est un peu embarrassant ... Cela vient d'un film : "Jurassic Park" ! Quand il est sorti au cinéma, c'était il y a un bout de temps déjà, en 1993, je crois, j'étais au lycée, j'avais 16-17 ans, et après avoir vu le film je me suis dit... ...Waouh ! J'adorais les dinosaures et les fossiles à cette période, j'étais passionné, et ce film est arrivé au bon moment pour me dire que je pouvais travailler dans ce domaine. C'est comme cela que ça a commencé. Mon conseil serait : ne vous découragez pas ! Quand j'ai voulu faire des études de paléontologie, beaucoup de gens me disaient que c'était fantasque et puéril. Mais il y a énormément de travail à faire en paléontologie ! Ce n'est pas juste étudier comment gratter la surface des fossiles, mais essayer de comprendre ce qu'ils peuvent nous apprendre. Donc ne laissez pas les gens vous dire qu'il n'y a rien à faire dans ce domaine. Restez sur vos positions. Si les dinosaures vous intéressent, devenez paléontologue !

Réalisation : Clémentine Bacri , Adrien Normier , Samy El Hourch

Production : Universcience, Gédéon Programmes, CNDP, ORA

Année de production : 2013

Durée : 4min25