Découvrez les 2008 actus du blob
image légendée

L'éclipse solaire vue de Buenos Aires, le 2 juillet 2019 en Argentine © AFP Alejandro Pagni

Deux minutes et trente-six secondes de nuit en plein jour : le nord du Chili a été hier le témoin d’une éclipse totale de Soleil, également visible dans une grande partie du Pacifique ainsi qu’en Argentine. L’occultation de notre étoile par la Lune a commencé à 13h1 (17h1 GMT) dans l’océan Pacifique. La bande d’obscurité totale, large de plus de 150 kilomètres, a ensuite atteint les côtes nord du Chili à 16h38 (20h38 GMT), avant de traverser le centre de l’Argentine et de se perdre dans l’océan Atlantique. 

Quelque 300 000 touristes, scientifiques, chasseurs d’éclipses, passionnés ou simples curieux avaient fait le déplacement dans le nord du Chili, qui concentre 45 % des observations astronomiques mondiales. 

Dans la capitale, Santiago du Chili, où l’éclipse était visible à 92 %, les habitants se sont également massés sur les toits des immeubles, dans les parcs et sur les places pour admirer le spectacle. 

image légendée

L’éclipse solaire au-dessus de l’observatoire de La Silla (Eso), à La Higuera, au Chili, le 2 juillet 2019 © AFP Martin Bernetti

« Le Chili est la capitale du monde en matière d’astronomie. Nous sommes les yeux et les sens de l’humanité pour pouvoir regarder, observer et étudier les étoiles et l’Univers » s’était félicité peu auparavant le président chilien Sebastian Pinera, lors d’une visite de l’observatoire de La Silla, exploité par l’Organisation européenne pour des observations astronomiques dans l’hémisphère austral (Eso). 

« Il est très rare que la totalité d’une éclipse soit visible au-dessus d’un observatoire. La dernière fois, c’était en 1991 », au-dessus de l’observatoire de Mauna Kea, à Hawaï, s’est aussi réjoui Matias Jones, astronome à l’Eso, un des premiers observatoires internationaux à s’installer dans le nord du Chili. Cette heureuse coïncidence devait permettre une série d’expériences. « Les éclipses sont l’occasion d’étudier la partie extérieure de l’atmosphère, qui est la couronne, puisque la Lune couvre toute la partie centrale du Soleil », a-t-il expliqué.

Une autre éclipse totale du Soleil pourra être observée dans le sud du Chili le 14 décembre 2020.