Découvrez les 2130 actus du blob

Des dizaines de petites tortues sorties récemment de leurs œufs se précipitent cahin-caha vers les vagues de l’océan Indien, sous le regard attentif d’une équipe de protection des animaux d’un parc naturel d’Indonésie.

Des bébés tortues se fraient un chemin vers les vagues, le 2 décembre 2020 sur la plage de Sukamade, en Indonésie © AFP/Archives Agnes Anya

Des bébés tortues se fraient un chemin vers les vagues, le 2 décembre 2020 sur la plage de Sukamade, en Indonésie © AFP/Archives Agnes Anya

Encore assez petites pour tenir dans la paume d’une main, certaines se retrouvent coincées sur le dos et agitent leurs nageoires frénétiquement pour tenter de se retourner. Mais leurs protecteurs les laissent faire pour qu’elles apprennent à se débrouiller dans la nature et qu’elle mémorisent la plage où elles sont nées – et où elles reviendront peut-être pondre dans plusieurs dizaines d’années.

« Les tortues marines deviennent adultes à 25 ans, donc si on les libère aujourd’hui, on les retrouvera probablement dans 25 ans », indique Ardhini Estu Wardana, un garde forestier du parc national Meru Betiri sur la côte Est de l’île de Java.

Un bébé tortue sur la plage de Sukamade, en Indonésie, le 2 décembre 2020 © AFP Agnes Anya

Un bébé tortue sur la plage de Sukamade, en Indonésie, le 2 décembre 2020 © AFP Agnes Anya

Ces plages sont des lieux de ponte pour plusieurs espèces de tortues marines. La nuit précédente, une femelle de plus d’un mètre a pondu au moins 160 œufs sur le rivage puis entassé du sable sur son nid pour le dissimuler aux prédateurs.

Les tortues, également recherchées par les braconniers – qui revendent leur viande, leur peau et leur carapace – et menacées par la destruction de leur habitat, sont protégées en Indonésie.