Découvrez les 2568 actus du blob
image légendée

Le satellite Europa vu par la sonde Galileo. La région Tara, où a été reconnu le spectre du chlorure de sodium, se détache en jaune sur les deux images. © JPL/Nasa

Europa, satellite de Jupiter, est une boule glace d’eau et de roches, recouverte d’une épaisse banquise qui recouvre un océan d’eau liquide. Des chercheurs du Caltech ont mené des analyses du spectre d’Europa et ils viennent d’arriver à la conclusion qu’il y a de grandes quantités de sel de mer sur cette lune.

Les sondes spatiales Voyager et Galileo nous ont fait découvrir ce satellite et son océan souterrain. Le spectromètre infrarouge de Galileo avait même permis de préciser que l’eau de cet océan devait être chargée de sulfate de magnésium, mais on soupçonnait la présence d’autres composants dans cet océan.

On avait remarqué, il y a quelques années, que du sel de mer soumis à une intense irradiation comme celle que génère Jupiter devient de couleur jaune. Or une région d’Europa, Tara Regio, est nettement de couleur jaune. Des analyses du spectre d’Europa enregistré par le télescope spatial Hubble viennent de confirmer la présence de sel de table sur Europa. Ce sel pourrait indiquer qu’il y a une activité hydrothermale sur le fond océanique d’Europa.

Ce satellite que l’on croyait glacé et inerte se révèle fascinant et la mission Europa Clipper qui devrait aller explorer cette lune dans les années 2020 est attendue avec impatience.