image légendée

Vue d'artiste du netoyeur de l'espace ClearSpace-1 qui sera lancé en 2025 © ©ClearSpace

L’espace proche de la Terre est plein de débris. Plus de 34 000 objets de plus de 10 cm circulent en orbite basse, à proximité de la Terre. Parmi eux, 2 000 satellites actifs. Le reste, satellites inactifs, éléments de carénage, etc. est inutile et dangereux.

La start-up suisse ClearSpace vient de décrocher un contrat avec l’Agence spatiale européenne (Esa) afin de concevoir et construire un satellite qui, lancé en 2025, devrait récupérer un débris spatial et l’amener brûler dans les couches denses de l’atmosphère.

Il ne s’agira là que d’un premier essai. ClearSpace-1 devra se rapprocher d’un débris, le « Vespa », qui est une partie de l’adaptateur qui héberge les satellites durant le lancement de la fusée Vega. Le choix de ce débris est significatif : il appartient à un lanceur européen et sera récupéré par un satellite européen.