Actu de science Publié le

Ötzi : les outils parlent !

Découvert en 1991, Ötzi, l’homme congelé retrouvé dans les Alpes, est analysé sous toutes les coutures. Une nouvelle étude portant sur son équipement permet d’en connaître un peu plus sur lui. Econome de ses biens, il entretenait et rectifiait en permanence ses outils.

Réalisation : Bernard Nomblot

Production : Universcience

Année de production : 2019

Durée : 2min02

Ötzi : les outils parlent !

On pensait tout savoir sur Ötzi, l’homme retrouvé en 1991 dans un glacier à la limite de l’Autriche et l’Italie.

On sait que cet homme d’environ 45 ans mesurait environ 1m60 et était vêtu de vêtements de peau, équipé de quelques outils ainsi que d’un arc, un carquois et une hache de cuivre.

Une nouvelle étude de ses outils révèle son mode de vie et ses derniers jours, il y a environ 5 300 ans.

La surface des outils de silex a été examinée au microscope de façon à repérer les traces d’usage.

Ces observations montrent que les outils étaient fréquemment entretenus, entre autres avec un objet retrouvé à proximité, le retouchoir.

Ce fragment de bois de cerf, enfilé dans un manche permettait, par pression, d’enlever des éclats d’un outil de pierre, pour en modifier la fonction ou le réaffuter. Il est probable que chaque personne de son époque devait savoir se servir de ce type d’outil. Au passage, les traces laissées sur les outils montrent qu’Ötzi était droitier

Les retouches fraiches sur les outils d’Otzi n’ont pas le même aspect que celles qui sont plus anciennes. Il semble donc que son poignard et ses pointes de flèches aient été fabriqué par quelqu’un d’autre, un artisan plus expérimenté. Ötzi portait sur lui un arc pas terminé, une demi-douzaine de flèches en cours de fabrication et sans pointes de silex. Ces outils étaient vieux et usés : Une lame de silex retouchée avait d’abord servi de couteau avant de devenir grattoir.

Durant ses dernières heures Otzi était probablement un homme en fuite voyageant avec peu de bagages. Une fuite qui sera interrompue à plus de 3 000 mètres par l’arrivée d’une flèche mortelle. 

Réalisation : Bernard Nomblot

Production : Universcience

Année de production : 2019

Durée : 2min02