3 minutes d’Univers Publié le

D'où vient la Lune ?

La Lune fait partie de notre paysage céleste. Elle influence les saisons, les fêtes religieuses, fait et défait les marées et intervient dans le climat de la Terre. Histoire de notre satellite issu de la collision entre la jeune Terre et un corps de la taille de Mars nommé Théia.

En s'inspirant du contenu scientifique et des thèmes du Beau livre de l'Univers écrit par Jacques Paul et Jean-Luc Robert (éditions Dunod), la série "3 minutes d'Univers" l'illustre de manière imagée et humoristique.

Réalisation : Jean-Michel Gerber

Production : Wag Productions, France 3 Bretagne, FranceTV education, CNRS Images, AGM Factory, Laboratoire APC, Universcience

Année de production : 2015

Durée : 3min13

Accessibilité : sous-titres français

D'où vient la Lune ?

« 3 minutes d’Univers » Episode 3

MAIS D’OÙ VIENT LA LUNE ?

Mais d’où vient la Lune ? Je vous le demande ? On a beau être dans la Lune, la décrocher, la demander, la promettre, en tomber, la Lune est là, et voilà c’est comme ça. Elle fait partie de notre décor céleste. Et nous, benêts, on la célèbre, larme à l’œil. Poèmes, photos, peinture…musique.

Et pourtant, sans la Lune, plus de clair de Lune, de croissant de Lune, de poisson Lune, de Lune de miel. Et encore moins d’ami Pierrot. Ah ! Qu’elle est belle notre Lune : elle influence l’évolution des espèces, la pêche, l’agriculture, les saisons ou encore la date des fêtes religieuses…

Stop !

Sous son air débonnaire et mélancolique, la Lune est sournoise car elle intervient dans notre climat, fait et défait les marées, ou même influence notre vie quotidienne, enfin pour certains!

La barbe quoi !

A se demander si ce n’était pas mieux avant !!! Car qu’on se le dise, ce satellite transformiste n’a pas toujours été là...

UN PEU D’HISTOIRE

Tout commence il y a quatre milliards d‘années et demi. Oui, soyons précis. Ce jour là, comme disent les journalistes à la télé, la Terre ne ressemble pas à la Terre. Elle est en pleine construction personnelle et se soucie comme de son premier atome de ce qui se passe autour d’elle. Fatale erreur, car elle ne voit pas arriver sur ses arrières, dans un élan amoureux irrésistible, Théia, un embryon planétaire de la taille de Mars. L’accouplement est violent. Voire monstrueux pour certains observateurs.

Heureusement…Théia tel le bourdon après sa nuit de noce, meurt en se disloquant mais plonge son noyau, du fer pour l’essentiel, au cœur d’une Terre entrée en fusion sous la violence de la rencontre.

Le jour d’après, comme on dit dans les films, notre future Terre est enveloppée

d’un tourbillon de roches plus légères arrachées aux manteaux des deux planètes. Et quelques années plus tard, ce matériau s’est agglutiné pour  former à vingt mille kilomètres de la Terre un corps céleste qui s’éloigne peu à peu pour devenir notre Lune. Ah ! Quel beau bébé !

La probabilité de cette rencontre amoureuse entre la Terre et Théia, Théia du nom de la mère de Sélénée, la déesse de la Lune, était tout de même proche du zéro : vous avez sans doute plus de chance de gagner le jackpot que la Lune n’en avait de voir le jour…

C’est à la suite des différentes explorations lunaires des années 1970 et de l’analyse des roches rapportées que cette théorie de l’idylle entre Théia et la Terre a été échafaudée. Ce scénario s’est trouvé conforté depuis grâce à des simulations numériques.

En dotant la Terre d’un satellite aussi gros, capable de stabiliser son axe de rotation, cette rencontre improbable a été paradoxalement un facteur aussi essentiel pour l’évolution de la vie que pour l’ami Pierrot.

Réalisation : Jean-Michel Gerber

Production : Wag Productions, France 3 Bretagne, FranceTV education, CNRS Images, AGM Factory, Laboratoire APC, Universcience

Année de production : 2015

Durée : 3min13

Accessibilité : sous-titres français