Actu de science Publié le

Climat : l’effet tampon de la forêt

Apportant une fraicheur réconfortante en été, les forêts constituent un milieu à la température stable et propice à la biodiversité. Mais quels sont les effets du changement climatique et de la déforestation ? L'écologue Jonathan Lenoir explique l'importance de l'effet tampon.

Réalisation : Yseult Berger

Production : Universcience

Année de production : 2019

Durée : 2min52

Accessibilité : sous-titres français

Climat : l’effet tampon de la forêt

C’est bien connu, il fait plus frais sous les arbres en été ! Mais de combien de degré, précisément ?

Des chercheurs se sont plongés dans les relevés de températures d’une centaine de sites forestiers. Conclusion : durant la journée, il fait en moyenne 4°C de moins au milieu des bois qu’à l’extérieur. A l’inverse la nuit, il fait moins froid, la forêt est donc un milieu particulièrement stable, propice à la biodiversité. 

Jonathan Lenoir, écologue et spécialiste des milieux forestiers, a codirigé cette recherche.

« là on s’intéressait particulièrement à l’effet du couvert végétal càd la canopée forestière car ce qui va être important pour un isolant c’est l’épaisseur donc là la hauteur des arbres  et puis la densité de ce couvert donc ça c’est vraiment l’impact du végétal sur le microclimat. »

Densément peuplées, avec à la fois des arbres très hauts et de la végétation à tous les étages, les forêts tropicales ont un effet tampon plus intense que les zones tempérées ou boréales. Il fait en moyenne 6°C de moins à l’intérieur du couvert qu’à l’extérieur.

Mais si les données de cette étude nous éclairent sur les microclimats à l’œuvre sous la canopée, elles ne nous disent rien, en revanche, sur l’adaptation des forêts aux bouleversements climatiques actuels.

« On ne sait pas en fait si on a un réchauffement climatique qui s’opère à la même amplitude, voire pas du tout, en forêt on n’a pas cette vision à très long terme, et du coup c’est malheureux, parce que les forets c’est par essence des écosystèmes à très long terme. »

Enfin, pour profiter au maximum de l’effet tampon des forets, mieux vaux miser sur un couvert forestier généreux.

« Il faut un effet de masse en fait pour que ce soit vraiment efficace, il faut que les effets de lisières soient atténués, et en fait en forêt il y a un vrai effet de lisière entre l’entrée de la forêt et plus on rentre dans le peuplement plus on va avoir un effet de fraicheur lié justement à la fermeture du milieu. Parce que le vent pénètre moins, car le microclimat est très affecté par le vent, donc la disposition des haies et de massifs dans le paysage, si c’est bien pensé par rapport aux vent dominants, on peut atténuer fortement les variations microclimatiques extérieures. »

Les services écologiques rendus par la forêt et la biodiversité qu’elle abrite sont précieux, pourtant, la déforestation bat toujours des records comme en Amazonie, ou près de 8000 km2 ont été défrichés l’an passé.

(Source : Nature Ecology & Evolution, 1er avril 2019)

Réalisation : Yseult Berger

Production : Universcience

Année de production : 2019

Durée : 2min52

Accessibilité : sous-titres français