Abécédaire de la biodiversité Publié le

E comme espèce

Un seul critère aujourd’hui pour définir une même espèce : deux êtres vivants capables de produire une descendance commune... Un épisode de la série « Abécédaire de la biodiversité ».

Réalisation : Jean-Christophe Ribot

Production : Universcience, curiosphere.tv/France télévisions, Mosaique films

Année de production : 2010

Durée : 1min38

Accessibilité : sous-titres français

E comme espèce

La diversité des formes de vies est admirable et se contenterait d’être admirée. Mais l’amateur d’énigme aime comprendre la logique des choses : certains animaux volent, d’autres courent, d’autres font des bulles, font des œufs... ou font désordre… Créer des catégories selon des critères objectifs a longtemps tourmenté les scientifiques.

C’est pourtant naturellement que la logique s’impose : les formes de vies s’attirent et se trient, en suivant leur instinct de reproduction. Pour définir une espèce, l’interfécondité est aujourd’hui un critère essentiel : si deux individus, apparemment différents, peuvent engendrer une  descendance féconde, ils font partie de la même espèce.

En s’inspirant des arbres généalogiques, la notion d’espèce rejoint la logique de l’évolution. Au fil des générations, des groupes d’individus, issus d’un même ancêtre, se distinguent peu à peu, jusqu’à se différencier à ce point qu’une descendance commune devient peu probable. Deux espèces distinctes sont alors définies.

Conclusion
Si la classification des espèces a longtemps reposé sur des critères arbitraires, elle se fonde aujourd’hui sur la logique de l’évolution.

Réalisation : Jean-Christophe Ribot

Production : Universcience, curiosphere.tv/France télévisions, Mosaique films

Année de production : 2010

Durée : 1min38

Accessibilité : sous-titres français