Abécédaire de la biodiversité Publié le

H comme Hérédité

L’histoire de la génétique commence avec l’observation par l’abbé Mendel du croisement de petits pois à peau lisse ou à peau ridée... qui en déduit ses lois sur la transmission des gènes d’une génération à l’autre. Un épisode de la série « Abécédaire de la biodiversité ».

Réalisation : Jean-Christophe Ribot

Production : Universcience, curiosphere.tv/France télévisions, Mosaique films

Année de production : 2010

Durée : 1min56

Accessibilité : sous-titres français

H comme Hérédité

Intrigué par les airs de famille, le moine Gregor Mendel étudie les lois de l’hérédité. Pour étudier ce problème complexe, Mendel choisit un sujet simple : le pois. Il croise des pois à peau lisse avec des pois à peau ridée et observe leur descendance… tous les petits pois ont la peau lisse. Il croise cette première descendance et obtient… trois quart de pois à peau lisse et un quart à peau ridée !?

Mendel réfléchit et en déduit… les lois de Mendel !

D’abord, c’est élémentaire, chaque pois est un mélange de ses deux parents. Tous les pois de la première génération sont donc à la fois lisses et ridés… mais comme le caractère « peau lisse » est dominant, c’est lui qui impose son apparence. Statistiquement, pour la deuxième génération, un quart des pois est lisse, lisse et donc à peau lisse, deux quarts sont lisses et ridés, donc à peau… lisse et un quart est ridé, ridé et donc… ridé.

Ce qui est vrai pour la texture de la peau, l’est également pour la couleur et la forme du pois.  Chaque individu peut être défini par une série de caractères, qu’on appellera gènes, hérités de ses deux parents et brassés au grés des accouplements.

Conclusion
La transmission des gènes, par un processus aléatoire garantit à la fois la continuité de l’espèce et l’unicité de chaque individu.

Réalisation : Jean-Christophe Ribot

Production : Universcience, curiosphere.tv/France télévisions, Mosaique films

Année de production : 2010

Durée : 1min56

Accessibilité : sous-titres français