Abécédaire de la biodiversité Publié le

N comme niche

Animaux et végétaux ont besoin d’une « niche écologique » pour se nourrir, s’abriter et se reproduire, et ainsi maintenir l’équilibre de leur écosytème. Un épisode de la série « Abécédaire de la biodiversité ».

Réalisation : Jean-Christophe Ribot

Production : Universcience, curiosphere.tv/France télévisions, Mosaique films

Année de production : 2010

Durée : 1min27

Accessibilité : sous-titres français

N comme niche

L’ambition des animaux et végétaux semble se limiter à un objectif élémentaire : se maintenir en vie et perpétuer l’espèce.

Pour accomplir cette destinée, l’animal doit néanmoins se plier à quelques tâches rudimentaires : se loger, se nourrir et se reproduire.  Au cours de son existence le renard creuse des trous, consomme un nombre raisonnable d’oiseaux et de petits mammifères, dont il limite ainsi la prolifération. Enfin il assure généralement une descendance au destin similaire. En exécutant ces obligations, le renard noud un tissu de relations avec son environnement. L’ensemble de ces interactions, spécifique à chaque espèce, se nomme la niche écologique.

Ainsi, obnubilé par son propre intérêt, l’animal remplit une fonction essentielle à l’équilibre de l’écosystème.

La niche écologique correspond à la fonction précise d’une espèce dans son écosystème.

Réalisation : Jean-Christophe Ribot

Production : Universcience, curiosphere.tv/France télévisions, Mosaique films

Année de production : 2010

Durée : 1min27

Accessibilité : sous-titres français