Au tableau Gilles Boeuf ! Dernière diffusion le

Nature et biodiversité

Pour nous faire comprendre la différence entre nature et biodiversité, le biologiste Gilles Boeuf remonte aux origines de la vie sur Terre il y a 3,85 milliards d'années...

Un épisode de la série "Au tableau Gilles Boeuf !".

Réalisation : Roland Cros

Production : Universcience

Année de production : 2011

Durée : 5min47

Accessibilité : sous-titres français

Nature et biodiversité

AU TABLEAU !

Gilles Bœuf

Nous allons commencer par une question essentielle : « C'est quoi la biodiversité ? » Et pour cela on va faire un petit peu d'histoire.

Ce terme a été inventé par un américain qui s'appelait Rosen. C'était simplement il y a vingt-cinq ans, en 1985, et il a créé ce terme pour une contraction de l'anglais qui était « biological diversity », qui est devenu effectivement « biodiversité » un peu partout. Alors au départ, le terme a eu du mal à prendre et puis c'est Wilson, c'est quelqu'un qui est très connu, c'est un professeur d'entomologie californien, un grand spécialiste des fourmis, et Wilson, en 1986, va lancer le terme dans tous les laboratoires mondiaux d'écologie. Ce qui est extrêmement intéressant, c'est le Sommet de Rio, le Sommet de la Terre, donc on est bien sûr au Sommet de Rio, c'est en juin 1992, que là, au Sommet de Rio, le mot passe des laboratoires de recherche, et devient – c'est intéressant d'ailleurs au niveau – de réfléchir à ce terme – il devient un terme politique, social bien sûr, et aussi bien sûr très médiatique. Donc la biodiversité est lancée sur les rails. Alors il faut bien dès le départ expliquer ce qu'est la biodiversité parce que beaucoup de gens imaginent encore une synonymie complète entre le terme « biodiversité » en français et le terme « nature ». Alors en fait, la Terre, on le sait maintenant, c'est très bien documenté, elle a 4,6 milliards d'années, la vie apparaît il y a 3,85 milliards d'années. Le vivant apparaît et si on veut trouver une définition très simple de ce qu'est la biodiversité, c'est la fraction vivante de la nature. C'est la partie... – alors quand je parle de vivant c'est virus, bactéries, unicellulaires, champignons, végétaux et animaux, l'homme dedans. C'est tout ça, bien sûr, la biodiversité. Alors cette diversité, il faut revenir un petit peu sur son histoire puisqu'elle apparaît dans les océans il y a 3,85 milliards d'années et dès le départ, une vie de micro-organismes qui vont se diviser dans l'océan ancestral, faire ce qu'on appelle du clonage des filles, de filles, de filles, de filles à l'infini, pendant très longtemps, qui sont des copies, effectivement de la maman. C'est pas très biodivers au démarrage et les grands événements dans l'océan vont être l'invention du noyau par des cellules vers 2,2 milliards d'années, où là vous avez l'ADN qui est protégé dans une partie de la cellule. Et les « eucaryas », vous et moi. Et puis vous avez un deuxième événement qui va être la capture d'autres bactéries par ces cellules, qui vont devenir des symbiotes. C'est la symbiose profonde entre une cellule avec une autre cellule. Le troisième événement c'est la multicellularité. Ça veut dire que ces cellules elles vont se grouper ensemble pour faire des tissus, des organes, des organismes. Un corps humain c'est 700 milliards de cellules. Et le dernier événement très important, vers 1,5 milliards d'années, c'est l'apparition du sexe dans l'océan ancestral. Alors le sexe c'est quoi ? Au départ c'était pas très branchant le sexe, hein. Imaginez deux bactéries qui sont l'une à côté de l'autre et qui vont échanger de l'ADN. Et plus tard on aura la notion de papa et de maman. Et ce qui est intéressant dans la sexualité c'est que beaucoup d'espèces ne font pas de sexe. Ils le font que quand ça va mal. Quand tout va bien, on fait que des filles. Et quand ça va mal, effectivement, on fait intervenir des mâles et on va voir un échange de matériel génétique qui vous permettra de mieux réagir face aux agressions de ce qui se passe en changement à l'extérieur. Donc ça c'est vers 1,5 milliards d'années dans l'océan. Puis, un événement essentiel dans la vie, ça va être vers 440 millions d'années, ça va être la sortie des océans. Alors à la question « pourquoi la vie sort-elle des océans ? » il n'y a pas de réponse, la nature fait absolument ce qu'elle veut. Par contre, pourquoi, si je prends que les animaux, il y a que deux groupes qui parviennent à le faire à l'époque, les arthropodes, les crustacés qui deviendront les insectes, et les vertébrés, là c'est extrêmement intéressant. Cette vision des océans, elle explose dans les forêts du carbonifère, vers, à peu près, 345 millions d'années. Alors pendant très longtemps on a à peu près le même nombre de fossiles entre marins et terrestres et puis ensuite, bien sûr, on a l'explosion des espèces continentales au moment de l'invention de l'histoire d'amour entre les plantes à fleurs et les pollinisateurs qui vont faire qu'aujourd'hui on arrive à une situation où il y a environ huit fois plus d'espèces terrestres que marines.

Alors si on compte les espèces aujourd'hui, donc on a dit, 1,6 millions d'espèces décrites, connues, déposées dans le musées qui viennent des continents, et un peu moins de 300 000 qui viennent de l'océan. Une vraie question intéressante, c'est « pourquoi, alors que l'océan est le plus gros volume offert au vivant, il y a huit fois moins d'espèces que sur les continents ? » Cette question est très intéressante. Alors aujourd'hui on a regardé, on décrit environ entre 16 000 et 18 000 espèces nouvellement connues par an. Et la question actuelle c'est « Combien en a-t-on réellement avec nous ? » Alors on est à 2 millions, on pense entre 10 et 30, prenons 15. 15-2 ça fait encore 13 millions à décrire. Au rythme que j'évoquais, ça veut dire qu'il nous faut mille ans et on n'a pas le temps de faire ça aujourd'hui. Ça veut dire qu'aujourd'hui, au rythme actuel de disparition, on va en perdre la moitié pour la fin du siècle. Donc la question simple c'est « Comment mettre en évidence la biodiversité sans avoir à connaître toutes les espèces qui peuplent un écosystème ? »

Alors pour terminer là-dessus, ce que je dirais c'est que la biodiversité c'est pas que le seul fait de compter des espèces, c'est surtout, de mettre en évidence dans un écosystème toutes les relations que les espèces ont établies entre elles et avec leur environnement. C'est un morceau de fromage, un morceau de pain, du vin... Là vous avez de très jolis exemples sur ce qu'est effectivement la biodiversité.

Réalisation : Roland Cros

Production : Universcience

Année de production : 2011

Durée : 5min47

Accessibilité : sous-titres français