Corpus, paroles d'experts Dernière diffusion le

Comprendre le sang artificiel / Luc Douay

L’équipe du professeur Luc Douay a entrepris de relever un défi hors du commun : produire en laboratoire des globules rouges, à partir de cellules souches. Quand on sait qu’un organisme humain sain en produit en moyenne 800 milliards par jour et que les besoins en termes de transfusions sanguines ne cessent d’augmenter, on mesure l’enjeu de cette recherche.

Un épisode de la série « Corpus ».

Pour en savoir plus sur le corps humain : le site Corpus.

corpus

Réalisation : Roland Cros

Production : Universcience, Canopé-CNDP, MGEN, Inserm, Educagri

Année de production : 2014

Durée : 2min06

Accessibilité : sous-titres français

Comprendre le sang artificiel / Luc Douay

Luc Douay Hématologue

-Ça fait un peu plus de dix ans que notre équipe de recherche à l'université Pierre et Marie Curie, avec l'Etablissement français du sang tente de produire en laboratoire une partie du sang, les globules rouges.

En effet, le sang est composé de divers éléments, les globules rouges qui transportent l'oxygène, les globules blancs qui luttent contre les infections et les plaquettes qui corrigent un saignement.

Tout ceci baigne dans un liquide nutritif, le plasma, qui contient plein de protéines qui nous font vivre.

L'objet de nos recherches est, fort modestement, mais avec de l'ambition, d'essayer de produire, à partir d'une source illimitée, les cellules souches, ces globules rouges dans un but transfusionnel.

L'enjeu est de produire cette cellule en laboratoire comme le fait l'organisme.

L'organisme produit chaque jour, à l'état normal, 800 milliards de globules.

Il faut que l'on puisse produire en laboratoire une sorte d'usine qui puisse fabriquer ces cellules.

On tente de produire un globule rouge, qui est une cellule particulière puisqu'à la fin de sa maturation, elle élimine son noyau.

C'est la seule cellule de l'organisme qui fasse cela.

Elle vit relativement longtemps, 100 voire 120 jours.

La deuxième difficulté est d'en produire suffisamment pour que ça puisse avoir une application en transfusion.

Et je vous rappelle ou signale simplement que dans une poche de sang qu'on transfuse à un patient, il y a la bagatelle de 2 000 milliards de globules rouges.

Voilà l'enjeu, produire un globule rouge aussi identique que possible à celui que la nature crée quotidiennement et en quantité importante, pour pouvoir transfuser les patients.
 

Réalisation : Roland Cros

Production : Universcience, Canopé-CNDP, MGEN, Inserm, Educagri

Année de production : 2014

Durée : 2min06

Accessibilité : sous-titres français