Vivre avec la drépanocytose Publié le , mis à jour le

Faire dépister son nouveau-né à la naissance

Mama Gisèle est infirmière à la maternité de l’hôpital de Kingasani à Kinshasa (RDC). Elle réalise une prise de sang pour un test néonatal sur le bébé d’une jeune femme enceinte qui vient d’accoucher, afin de déterminer si le nourrisson est drépanocytaire. L’échantillon est analysé au Centre Monkolé. Mais par manque de moyens, le dépistage n’est pas encore généralisé dans tout le pays. Il permettrait pourtant de mieux prendre en charge les enfants drépanocytaires et de faire reculer ainsi la mortalité infantile qui, en RDC, est l’une des plus élevées du monde, la seconde en Afrique, après l’Ouganda. Un épisode de la série « La drépanocytose, une maladie du sang ».

drepanocytose

Réalisation : Matthieu Pradinaud

Production : BCI Communication, en partenariat avec Universcience, l'Inserm, ARS Guadeloupe, l'IRD et France Télévisions

Année de production : 2018

Durée : 2min53

Accessibilité : sous-titres français

Faire dépister son nouveau-né à la naissance

"Faire dépister son bébé à la naissance" 

Narrateur.
-Mama Gisèle est infirmière au centre hospitalier Monkolé, à Kinshasa, en République démocratique du Congo.
Aujourd'hui, elle va dans une maternité pour récupérer des échantillons sanguins afin d'effectuer le dépistage néonatal de la drépanocytose.
Gisèle Mankand, infirmière du CEFA/CH Monkolé, Kinshasa, RDC.
-Nous sommes au centre hospitalier Kingasani pour récupérer les échantillons prélevés par les infirmières de la maternité.
Narrateur.
Une fois par semaine, elle récupère des centaines d'échantillons lors de sa tournée dans les maternités de Kinshasa.
Gisèle Mankand, infirmière du CEFA/CH Monkolé, Kinshasa, RDC.
-Le prélèvement se fait au talon dès la naissance ou un jour après la naissance.
Les échantillons servent à déterminer l'hémoglobine de chaque enfant.
Il y a l'identité de chaque enfant sur chaque papier.
Le labo fait les analyses.
Et puis, on a l'hémoglobine de chaque enfant, soit AA, soit AS, soit SS.
Narrateur.
-Au centre Monkolé, créé par le Pr Léon Tshilolo en 1991, elle vient apporter au laboratoire les échantillons pour que chaque enfant soit dépisté.
Elle récupérera ensuite ces résultats pour les rentrer dans sa base de données.
Dr Franck Nzengu, chef de laboratoire à l'hôpital Monkolé, Kinshasa, RDC.
-Nous sommes en train de dépister la drépanocytose chez les nouveau-nés.
L'interprétation est cruciale.
L'hémoglobine est comme une sauce qui contient tout donc, quand on met dans la machine, elle montre les différents types d'hémoglobine qu'il y a.
On va rechercher, dans l'échantillon de chaque enfant, la présence ou l'absence de l'hémoglobine S.
Si elle est présente, l'enfant peut être soit porteur, donc AS, soit drépanocytaire, SS.
Gisèle Mankand, infirmière du CEFA/CH Monkolé, Kinshasa, RDC.
-Si c'est un enfant qui est SS, on commence directement le suivi.
On le prend en charge et ainsi, il grandit normalement, comme tout autre enfant.
Le technicien de laboratoire.
-Nous avons tout un paquet de S.
Dr Franck Nzengu, chef de laboratoire à l'hôpital Monkolé, Kinshasa, RDC.
-Le dépistage est important.
Il sert à connaître le problème avant que les complications ne soient posées.
Beaucoup d'enfants drépanocytaires meurent avant 5 ans sans savoir qu'ils sont drépanocytaires.
Narrateur.
-En Afrique, le dépistage néonatal est le seul moyen de prendre en charge le plus tôt possible les enfants drépanocytaires.

La Drépanocytose, une maladie du sang

 

Réalisation : Matthieu Pradinaud

Production : BCI Communication, en partenariat avec Universcience, l'Inserm, ARS Guadeloupe, l'IRD et France Télévisions

Année de production : 2018

Durée : 2min53

Accessibilité : sous-titres français