Vivre avec la drépanocytose Publié le , mis à jour le

La simulation électrique, une technologie innovante

Jonathan a 23 ans et habite à Paris. Régulièrement hospitalisé pour de graves crises de drépanocytose, il possède désormais un appareil de stimulation électrique permettant de fluidifier son sang et de réduire considérablement le nombre de crises. Cette méthode de soins à domicile est en cours d'expérimentation.

Un épisode de la série "La drépanocytose, une maladie du sang".

drepanocytose

Réalisation : Matthieu Pradinaud

Production : BCI Communication, en partenariat avec Universcience, l'Inserm, ARS Guadeloupe, l'IRD et France Télévisions

Année de production : 2018

Durée : 2min53

Accessibilité : sous-titres français

La simulation électrique, une technologie innovante

"L'expérience de la stimulation électrique" 

Narrateur.
-Argenteuil, en région parisienne.
Johannes, 24 ans, est drépanocytaire.
Il expérimente depuis un an un appareil de stimulation électrique.
Johannes, drépanocytaire.
-J'habitais à Cotonou, au Bénin.
Ensuite, vers l'âge de 6 ans, je suis venu en France pour me faire soigner.
J'ai une sœur jumelle qui a la drépanocytose et un frère qui a aussi la drépanocytose.
Je suis malade depuis que je suis petit et j'ai fait trois AVC.
Ma mère a appelé sa sœur pour demander que je sois transféré ici, en France, pour me faire mieux soigner.
Étienne L'Hermite, créateur du système Diavein, puis Johannes.
-Ça va, Jo, aujourd'hui ?
-Oui, ça va.
Narrateur.
-Étienne L'Hermite a créé et teste le stimulateur électrique Diavein.
Il rend régulièrement visite à Johannes pour évaluer ses effets sur son état de santé.
Étienne L'Hermite, créateur du système Diavein.
-C'est un stimulateur qui permet d'activer les vaisseaux sanguins avec pour conséquence de dilater les vaisseaux, d'accélérer la vitesse de circulation du sang et de fluidifier le sang.
Ça permet à ces patients d'avoir une meilleure circulation sanguine et de mieux irriguer leurs organes, et notamment, au moment des crises vaso-occlusives, de stopper les crises plus rapidement qu'on peut le faire actuellement.
Un certain nombre de patients, comme Jo, utilisent l'appareil à Paris.
On a constaté à la fois une prévention de la survenue des crises par rapport à la période avant l'utilisation de l'appareil.
Certains patients ont pu juguler leurs crises à domiciles.
Pour d'autres patients, on a vu une anémie moins sévère, un taux d'hémoglobine qui a pu remonter un peu, ce qui évite des transfusions trop fréquentes.
Johannes, drépanocytaire.
-J'expérimente cette machine depuis un an.
Tout ce que je peux en dire, c'est que ça m'a apporté beaucoup.
Avant, j'allais beaucoup à l'hôpital, tandis que maintenant, je vais beaucoup moins à l'hôpital.
J'espère que ça apportera beaucoup aux autres drépano.
Narrateur.
-La thérapie vasculaire par stimulation électrique n'est pas reconnue par la sécurité sociale.
Elle attend des résultats significatifs afin d'être éventuellement généralisée comme traitement.

La Drépanocytose, une maladie du sang

Réalisation : Matthieu Pradinaud

Production : BCI Communication, en partenariat avec Universcience, l'Inserm, ARS Guadeloupe, l'IRD et France Télévisions

Année de production : 2018

Durée : 2min53

Accessibilité : sous-titres français