Corpus, paroles de jeunes Dernière diffusion le

Paroles de jeunes sur la fête

Chencho, Laura, Élise, Yaël et les autres ont entre 13 et 18 ans, ils sont filles et garçons, vivent en ville ou à la campagne, habitent seuls ou chez leurs parents. Ils dessinent les contours, livrent les ingrédients et rappellent les interdits d’une fête réussie. Dans les soirées adolescentes, la raison flirte avec la transgression…

Un épisode de la série « Corpus ». Pour en savoir plus sur le corps humain : le site Corpus.

​​

Réalisation : Jérôme Dubreuil , Carole Ghilini

Production : Universcience, Canopé-CNDP, MGEN, Inserm, Educagri

Année de production : 2014

Durée : 2min55

Accessibilité : sous-titres français

Paroles de jeunes sur la fête

Intervenante 1

-Une fête réussie, ce serait une fête dont on parlerait longtemps après et dont on se souviendrait.

Intervenante 2

-Quand il y a des gens sympas, de la bonne musique.

Intervenant 3

-Tous les gens que j'aime et de nouvelles rencontres, si possible.

Intervenant 4

-Au niveau des gens, le plus d'amis possible.

Dès qu'on a un ennemi, ça gâche toute la soirée.

Intervenant 5

-Une vraie parité dans les invités, qu'il y ait autant de filles que de garçons.

Intervenante 6

-Les amis, la boisson.

Intervenant 5

-On peut fumer pour rigoler avec les copains.

Une musique...

dansante mais pas trop dure pour les oreilles, quelque chose de doux.

Intervenant 4

-Une fête réussie, c'est...

des bonbons, surtout.

Intervenante 6

-Il faut qu'il y ait de la nourriture, sinon, pour moi, la fête est gâchée.

Intervenante 2

-Souvent, dans les fêtes, il n'y a à manger pratiquement que du porc et moi, je n'en mange pas.

Des fois, c'est un problème.

Intervenant 5

-Je pense qu'il faudrait un petit peu d'alcool pour qu'on s'enivre et qu'on soit un peu bourrés.

Intervenant 3

-Il y a toujours une bière ou deux.

C'est logique.

Ça fait du bien, ça rafraîchit.

Ça dépend ce qu'on recherche dans la soirée.

Intervenante 7

-Je préfère les petites soirées où on est quatre, cinq, où on boit mais sans être bourré tout de suite, où on discute, on s'amuse, on peut manger...

Intervenante 6

-C'est réussi quand tout le monde s'amuse.

Intervenante 2

-C'était le Nouvel An.

Intervenant 3

-On n'était pas très nombreux.

C'était la première, donc...

On avait tout ce qui fallait.

Intervenant 8

-C'était aux 18 ans d'un ami, il y a peu de temps, en début d'année.

Intervenante 2

-Tout le monde rigolait ensemble.

Intervenant 5

-L'alcool joue un rôle dans les soirées, ça permet de se relâcher.

On a plus de libertés, et pour les joints, c'est pareil, je pense.

Intervenant 3

-Il faut juste apprendre à se connaître, je veux bien tester, tant que ça ne me met pas en danger.

Ce n'est pas en tirant sur un joint qu'on va faire un gros "bad trip" ou tomber dans le coma.

Intervenante 2

-Ça ne sert à rien de fumer du shit et tout. Ça ne sert à rien.

C'est mieux de s'amuser tous ensemble sans ça.

Intervenant 3

-Tu pars moins dans des délires, tu fais moins le taré, parce que l'alcool désinhibe.

Intervenant 5

-C'est un apport en plus qui fait que les gens sont dans un état différent et se lâchent plus facilement.

Ça peut créer des ouvertures entre les personnes.

Ça crée des liens.

Réalisation : Jérôme Dubreuil , Carole Ghilini

Production : Universcience, Canopé-CNDP, MGEN, Inserm, Educagri

Année de production : 2014

Durée : 2min55

Accessibilité : sous-titres français